Warpaint

No Way Out / I'll Start Believing

No Way Out / I'll Start Believing

 Label :     Rough Trade 
 Sortie :    jeudi 12 mars 2015 
 Format :  Single / CD   

Qu'il fait du bien cet Ep ! Il rassure drôlement par la même occasion. Après un second album éponyme en demi-teinte, on reconnaîtra aux quatre demoiselles un changement de cap risqué mais un peu désappointant. On ne savait trop que penser à sa sortie. Mais malgré ce disque, je gardais foi en ces quatre californiennes, gardant en tête la qualité indéniable des deux premiers disques (Exquisite Corpse & The Fool).

Début mars, alors que j'avais encore en tête le clip WTF de "Disco//Very - Keep It Healthy" rempli de skateur & de jupes courtes, un petit mail m'annonce le retour aux affaires d'Emily Kokal & ses copines, avec un court Ep de 3 titres, uniquement en numérique pour le moment. En lisant les titres, on sent poindre l'arnaque : Un "No Way Out" de plus de sept minutes, puis tout de suite après un "No Way Out (Redux)" d'un peu plus de trois minutes... Redux ? C'est le nouvel adjectif arty pour Radio Edit ou bien ? Heureusement il n'en est rien, les deux titres se révèlent bien différents, quasi complémentaires. La version longue est une longue montée langoureuse & rythmée, percutante et en même temps envoûtante avec ces feulements, ces minauderies vocales habituelles qui passent toutes seules. Ce titre seul rassure quant à l'avenir de Warpaint, elles reprennent la route tracée par The Fool, avec un quelque chose en plus qui fait que ce titre est peut être l'un des meilleurs du groupe. La version Redux est plus frontale, plus concise évidemment, mais l'enchaînement est très bien vu, ça pourrait presque être l'un de ces titres à rallonge en plusieurs parties, et pas comme je le pressentais un bête radio edit recentré sur l'efficacité. Ouf.
Histoire de confirmer l'essai, ces nanas nous balancent un "I'll Start Believing" en mode pop-song-parfaite-de-moins-de-trois-minutes, tout y est, avec le final abrupte qui nous laisse sur notre faim, bah oui c'est forcément trop court trois titres.

Et voilà, c'est pas plus compliqué que ça, il suffit d'un Ep pour se rassurer, pour redonner foi en un groupe qui s'est perdu le temps d'un album (la faute à Nigel Godrich ? Peut être... ) mais qu'on retrouve comme au premier jour, et l'on se prend à espérer un prochain album de cette qualité. On vous à l'oeil mesdemoiselles !


Parfait   17/20
par X_Lok


  Cet Ep est, à l'heure où j'écris ces lignes, seulement disponible en version numérique.


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
81 invités et 3 membres
Ismael Jünger
X_Lok
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques