Puressence

Sharpen Up The Knives

Sharpen Up The Knives

 Label :     Sharpen Up The Knives Agrandissez Cette Image 
 Sortie :    mardi 20 octobre 2009 
 Format :  Compilation / CD   

Puressence ou comment ne pas se fier aux apparences.

Les apparences... Elles sont clairement annoncées avec le nom du groupe. Ou plutôt point du tout! Car dans ce terme sonne une certaine grandiloquence un peu surfaite, un p'tit côté criard et tape à l'oeil qui prête à sourire. Lâchons le mot: cette signature saurait apparaitre comme carrément ridicule ! "Puressence ? Quelle grosse poilade ! Et si on écoutait pour voir à quel point les gars se la jouent".
On s'exécute donc et les impressions s'annoncent :"Hum pas mal" . Ca se ressent immédiatement, c'est facile d'abord, il s'agit d'une pop efficace tantôt entrainante, tantôt sombre, toujours sensible. Mais il ne fait aucun doute qu'on va s'en lasser sitôt la consommation terminée. Et c'est là que survient tout le paradoxe : moins envie que jamais de pratiquer le "utilisé c'est jeté" !
Car alors que l'humeur musicale du moment est à la recherche de sonorités plus brutes, d'univers moins faciles d'accès mais qui font vibrer jusqu'à la carcasse on se surprend à se repasser en boucle la discographie de cet énième groupe de rock britannique à la formation plutôt basique -guitare, basse, percussions- pour la majorité des titres.
Pas fou, on se le garde d'abord pour soi mais tout de même ! On ne rêve pas lorsqu'on sent son cœur qui s'emballe, ses entrailles qui se réveillent, son esprit qui s'évade ou son impertinente bouche qui se met à chanter selon les pistes qui défilent. La conclusion s'impose d'elle même: C'EST BEAU FICHTRE !
Certes ça se révèle comme gentillet aux premières écoutes. Mais pourquoi est ce tant addictif alors? Et si la magie de Puressence résidait en un simple -mais expert et subtil- dosage d'ingrédients, le tout pour accoucher d'une pâte délicieuse? Ok des chansons de cette trempe on en entend treize à la douzaine. Mais combien avec une telle maitrise, une telle finesse, un tel résultat? Incontestablement il y a dans cette musique ce petit quelque chose en plus. Si bien que l'écrin offert est de premier choix pour que vienne se poser la voix pure de James Mudriczki. C'est rien que de l'essence qui s'extrait du travail de son groupe et ça s'absorbe sans additif pour de limpides envolées rocks. Pure ? Essence ? Tiens donc, encore ces mots... Sauf que ce coup ci nous sommes dans la confidence et il n'est plus question qu'on nous reprenne le sourire moqueur au visage. Ils ont tapé juste les bougres. C'est beau, c'est beau, c'est beau ! Énergisant, puissant, poignant, saisissant: vous en voulez des adjectifs en "ant"...

Pourquoi chroniquer Sharpen Up The Knives qui est une compilation alors qu'on ne saurait trop conseiller de s'imprégner de l'univers de chaque opus des Mancuniens ? Peut être parce qu'en choisir un aurait été difficile. Ou car la discographie a ici déjà été joliment épluchée par un obscur membre du site. Ou encore parce que ce cd brasse pas mal de perles du combo : "How Doest It Feel" avec ses trompettes (miam miam), "All I Want" qui file des frissons, la plus brute "I Suppose" et... et... et tout en fait (pfff de toute façon c'est même pas un best of qu'il fallait sortir mais un coffret de luxe). A noter toutefois la regrettable absence de "Behind The Man", une véritable petite pépite (raison de plus pour ne pas se cantonner à ce seul recueil).
Et puis l'intérêt réside évidemment dans les morceaux inédits : l'émouvant (ben voyons encore un truc en "ant") "Raise Me To The Ground" toutes guitares électriques dehors, "Our Number Oracle" pour un retour à des sources plus froides dans l'esprit de l'album éponyme et "Che", la dépouillée reprise de Judy Collins. Ah cette voix sur ce piano!
Ah cette voix ...

Alors ça semble tout indiqué -et on nous excusera pour le plagiat- mais comme dirait l'autre: rock'n'roll !!!!!!!!!


Excellent !   18/20
par Todosesaqui


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
221 invités et 1 membre :
Francislalanne
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus