Goldfrapp

Head First

Head First

 Label :     Mute 
 Sortie :    lundi 22 mars 2010 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Will Gregory et Alison Goldfrapp sont revenus cette année avec leur, déjà, cinquième album studio. Après un Felt Mountain qui avait mis, et continue de mettre, tout le monde d'accord sur le duo qui frappait alors un immense coup en cette déjà lointaine année 2000, il y a ensuite eu un réel passage sur des montagnes, avec des hauts et des bas (difficile de ne pas faire de déçus quand on commence par le sommet).
Bref, trêve d'images et de ressassement du début du groupe. Aujourd'hui, dix ans plus tard, je suis, enfin, déçu par Goldfrapp. Les quatre premiers me plaisent, chacun pour diverses raisons, Seventh Tree étant à mon goût un peu plus faible que ses trois prédécesseurs, même s'il tape tout de même dans le mille.
Paradoxalement et malheureusement, Head First frappe également dans le mille, puisqu'il s'agit d'une sorte de revival des années 80 tout à fait réussi. Je disais malheureusement car il n'y a pas grand-chose d'intéressant dans cette démarche, musicalement parlant bien sûr.
Malgré tout, c'est très bien écrit, cela s'approche même de la perfection sur "Dreaming", le sommet du disque sur lequel il y a une involontaire résonance avec un fameux album de French touch sorti en 2001. Goldfrapp arriverait donc avec presque dix ans de retard ? Pas forcément, et là n'est pas le problème.
Head First ne contient que neuf titres, et seuls deux ou trois sortent du lot : c'est-à-dire que le duo n'est pas percutant sur la grande majorité de l'album. C'est assez plat, même si plaisant à écouter, en fond sonore. Encore faut-il admettre que la voix d'Alison Goldfrapp rattrape l'ensemble, l'empêche de tomber dans l'oubli total. Et l'on comprend mieux pourquoi le groupe a choisi de porter son nom. D'ailleurs, la comme toujours très réussie photo de couverture est le deuxième sommet du disque. Il n'y en aura pas d'autres.
Enfin, pourquoi terminer l'album sur "Voicething" ? C'est une très mauvaise conclusion à ce disque et aurait mérité de se trouver en position initiale, ou en milieu d'album, tel un entracte.
En résumé, j'ai essentiellement des regrets, bien que le groupe soit toujours en forme ("Dreaming" suffit à le remarquer). Le suivant sera sûrement bien plus excitant. En tout cas, Head First ne viendra pas combler ma discographie jusqu'ici complète du groupe.


Passable   11/20
par Rv


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
103 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused