Alain Bashung

Osez Joséphine

Osez Joséphine

 Label :     Barclay 
 Sortie :    avril 1991 
 Format :  Album / CD   

Bashung a une super idée... Faire un disque de reprises des grandes voix de par chez nous, Piaf, Ferre... Et puis il se dit que cela ne lui correspond pas vraiment lui qui a biberonné aux Shadows et aux Chats Sauvages alors direction les States avec un Jean Fauque sous le bras (qui remplace, sans honte, le Bergman), pour nous pondre ça.
Et tout d'un coup LA PROFESSION comme on dit dans les milieux autorisés s'est rendu compte que AB était un grand artiste (il était temps), AB avait une superbe voix (ça c'est vachtement nouveau), qu'il faisait des albums fantastiques (c'est le 8ème) donc bingo l'objet en question multi platiné va ouvrir des portes et même le "Osez Joséphine" se conjugue à toutes les sauces : Osez ceci... Osez cela... des politiques aux publicitaires, tout le monde va se servir de ce riff. On voit Bashung sur tous les plateaux, les clips césarisés tournent partout c'est la ruée.
Enregistré sous perf Memphis, avec un paquet de pointures grandes tailles aux poêles à frire, l'album propose 11 titres, dont 4 reprises, celle de Buddy Holly on s'y croirait ou celle de Dylan avec le timbre ad hoc superbe, et bien sur cette cover ahurissante du tube "Nights In White Satin" des Moody Blues, dépouillée de tout artifice. Il réussira même à faire mouiller les petites culottes de ces dames avec un titre de rêve : "Madame..."
Avec le "J'écume" en premier cadeau le bougre nous renvoie à nos premiers amours, on vient de là, on vient du blues, et ça plombe les 12 mesures à grands coups de broderie somptueuse de guitares & d'Hammond velouté, c'est confondant de justesse avec toujours cette voix qui atteint là, il est vrai, des sommets. Blues quand tu nous tiens... Plus loin, "Les grands voyageurs" nous entraînera également dans cette direction d'un purisme jouissif.
Ballades country-folk pour "Volutes" et le "Osez..." au hennissement de bottleneck gonflé. "Happe" & "Kalabougie", pastels épurés, comblent cette rondelle étonnante que vous trouverez dans toutes les bonnes charcuteries du coin. Superbe exercice de style donc de la part du Batechoum qui fédère toutes les générations avec cette production luxueuse et sans concurrence, qui va l'installer, définitivement, sur la plus haute marche du podium.


Exceptionnel ! !   19/20
par Raoul vigil


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
100 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?