Alain Bashung

Confessions Publiques

Confessions Publiques

 Label :     Barclay 
 Sortie :    lundi 03 juillet 1995 
 Format :  Live / DVD   

Bondiou ! Alain Bashung est un grand rocker.
Il nous invite à une grand-messe noire, il a décidé de se confesser, mais en public.
Il vient de mettre son troupeau à genoux avec d'abord pour les fidèles l'hostie noire Novice, puis avec la grande liturgie qu'a été Osez Joséphine, et avec ce Chatterton touché par la grâce pour les derniers du culte, 3ème sans faute de suite.
Son ultime résurrection date de 1985, il est temps de faire entendre tous ces nouveaux cantiques sur l'autel du succès et comme maintenant on a l'image, pas question de faire jeûne. Plus que le double cd live préférons ce DVD intitulé Confessions Publiques, petite bible aux 27 évangiles.
Alors il a réuni pour ce concile une bande de prêtres fous : une sainte trinité rythmique implacable avec le Satkin au tambour, Grimaldi en sourdine, puis comme il lui faut un guitariste puriste blues il s'offre Tox à sa gauche, et à sa droite un faiseur d'ambiance déchiquetée. Claviers & lap steel dans l'abside pour éclaircir les catacombes.
Capté dans la sainte chapelle du Chabada à Angers en 1995 l'office propose un survol du répertoire sans concession y'en aura pour tous les goûts. Super son, image légèrement granuleuse, cela n'enlève rien au set proposé.
Le prélat tout de cuir vêtu (on est R&R ou on l'est pas), gueule de jeunot (à 48 balais), va nous faire son show de grand félin blindé, avec une maîtrise hallucinante, tant vocalement que question prestation scénique, les musiciens sont aux anges, avec cet homme c'est le contraire, pas de multiplication de pains, tout passe ici comme une lettre au père Noël.
Le lézard noir nous délivre son ordonnance contre la morosité à grand coups de crédos hallucinés, portant sa croix pendant presque 2 heures, il est la parole du dieu du rock. En sueur il psalmodie, buvez ceci est son sang, il transforme l'eau en liqueur forte.
La clef de voute ici c'est le Chatterton à la trompette magique, ambiance rockabilly new-age, planant, il s'agit de coller au plus près à l'ambiance onirique de l'album bleu (joué quasi intégralement ici) mais il s'agit aussi de redonner un coup de vieux à certains psaumes du répertoire et également quelques novices.
Les "Gaby", "Vertige", "Martine", "Toujours Sur La Ligne Blanche" & "Rebel" font partie des offrandes que le saint patron balancera comme saints sacrements aux pénitents convertis ou aux infidèles retors.
Comme disait ma belle-mère : "Nul n'est prophète en son pays" mais si vous croisez quelques rois mages pour les fêtes, en voila un beau cadeau...
Pour débuter l'année saint d'esprit.

* qui officia jadis dans Raoul Petite


Excellent !   18/20
par Raoul vigil


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
326 invités et 1 membre :
Climbatize
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...