Richard Hawley

Lady's Bridge

Lady's Bridge

 Label :     Mute 
 Sortie :    mardi 02 octobre 2007 
 Format :  Album / CD   

Ca y est, Richard est devenue une superstar. Le bruit qu'émet la sortie de ses disques ne se contente plus d'effleurer les oreilles des accrocs des bacs indés et autres répertoires confidentiels, mais diffuse désormais une onde assez puissante pour secouer un publique aussi large qu'inhabituel. Avec ce 5eme album en date, c'est l'avalanche médiatique, l'explosion de gloire. Reconnaissance par ailleurs déjà palpable depuis son magnifique album Coles Corner, malheureusement encore trop subversif pour pouvoir espérer décrocher, à l'époque, une vénération nationale.

Mais finalement, mister Hawley va tout d'abord avec ce disque confirmer qu'il est et restera le seul et unique crooner incontournable de ce début de siècle. Un homme qui a décidément toujours à déclarer et à exprimer vis à vis des femmes, et de ses expériences affectives. Et cet album va justement parfaitement retranscrire, une nouvelle fois, ses émotions, son devenir passionnel, son romantisme, dans tous ses états et humeurs. De belles balades, évidemment, mais également de beaux morceaux gorgés de mélancolies. Encore une pâle reproduction de l'excellent Cole Corner, me direz-vous ?
Pas vraiment, ou pas encore pour être plus juste. Car même si ce Lady's Bridge a quelques airs de déjà vu, il ne demeure pas sans bonnes surprises. L'inspiration semble ne jamais lâcher ce bon vieux Richard, qui, de manière quasi-systématique, trouve toujours la petite touche de fraicheur et d'excentricité qui rendent à ses compositions cette éternelle habileté, cette impérissable magie berçante, pour au final, accorder à ce dernier album, un bel élan de grâce et d'élégance.

Lady's Bridge restera donc comme l'album de la consécration dans la discographie désormais assez consistante de ce cher Richard, qui semble par ailleurs bien parti pour une conquête d'un grand public désormais plus qu'averti. Reste à espérer que notre crooneur solitaire ne tournera pas sa musique en une infâme soupe prête à consommer, pour un publique avide de sensations éphémères mais instantanées. Pour le moment, la magie opère sur la durée. Fingers crossed, comme on dit là haut !


Parfait   17/20
par TheWayYouSmiled


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
255 invités et 4 membres
Reznor
Poukram
Dale
EmixaM
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus