Butthole Surfers

Piouhgd

Piouhgd

 Label :     Rough Trade 
 Sortie :    1990 
 Format :  Album / CD   

En 1988 les Buttholes Surfers ont sorti un de leurs meilleurs albums : Hairway To Steven et ils font partie de cette scène underground américaine qui allait exploser au grand jour quelques années plus tard. Mais après une longue tournée et de nombreux abus, lorsque vient le moment de sortir un nouvel album le groupe semble un peu à court d'inspiration. C'est dans ce contexte qu'en 1990 sort Piougdh (ou piouhgd si vous préférez...) qui est surement leur album le plus décevant.
Si on passe sur la pochette hideuse et qu'on s'intéresse au contenu on constate que le son des Butthole Surfers est toujours là mais le groupe semble tourner en rond. Les effets et bidouillages sur la voix deviennent omniprésents et parfois pénibles, les solos hallucinés de Paul Leary sont trop présents et se ressemblent trop.
Il y a quelques bons moments sur cet album comme "Revolution" (un morceau en deux parties) où le groupe reprend les choses là où les avait laissé le précédent album, "Something" est une nouvelle version d'un vieux morceau du groupe, mais une version surprenante et amusante avec un coté rétro sixties... Enfin, "PSY" est le moment fort de l'album, un long morceau de 12 minutes, longtemps joué en live et enfin disponible en version studio.
Après ça on trouve hélas un peu trop de choses étranges... certaines amusantes : "Lonesome Bulldog" un morceau country (mais pourquoi en mettre 4 versions différentes ?) une reprise déjantée de "The Hurdy Gurdy Man" de Donovan. Mais d'autres morceaux sont absoluement inécoutables comme "Blindman" ou "No, I'm Iron Man" par exemple... Quant à "barking dogs" qui clot l'album, il s'agit d'un de ces collages surréalistes de samples, de voix, de bruits de guitare dont le groupe à le secret... sauf que là ça ne marche pas, c'est même pénible et les bruits de mitraillettes et d'aboiements sont vite pénibles !
En 1991 le groupe profitant de la vague grunge signe chez Warner et l'album est réédité. Heureusement, par la suite, les Butthole Surfers sauront repartir d'un meilleur pied même si ils ne retrouveront pas leur niveau des années 80.
Récement l'album a été re-réédité par "Latino Bugger Veil" avec en bonus l'EP "Widowermaker!" sorti en 1989. Un morceau génial sur cet EP : "The Colored Fbi Guy" qui vaut à lui seul tout le reste de l'album ! Un morceau pop-expérimental où l'on retrouve l'ambiance de l'album précédent. On se régale aussi de l'inquiétant "Bong Song". Pour les amateurs, il y'a enfin deux titres déjantés pour lesquel le groupe à visiblement abusé de sa potion magique hallucinogène !!


Passable   11/20
par JohnEsmoke


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
263 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead