Siouxsie & The Banshees

Superstition

Superstition

 Label :     Polydor 
 Sortie :    mardi 11 juin 1991 
 Format :  Album / CD   

Avec Peepshow (1988), Siouxsie And The Banshees avaient profondément renouvelé et diversifié leur son. Dès lors, plusieurs directions musicales s'offraient à eux. Avec Superstition, c'est le chemin de la pop qu'ils prennent – mais une pop toujours sombre et assez expérimentale.
La musique de cet album est à l'image des photos du groupe que l'on trouve au dos de la pochette : lamé jaune pour elle, costume british pour eux. Finis le cuir, les tenues SM et excentriques. Elle est également à l'image de la pochette de l'album : rose. Mais un rose empoisonné... Les compositions sont plus sucrées, moins torturées, et la voix de Siouxsie se révèle particulièrement sensuelle. La production de Stephen Hague (OMD, Pet Shop Boys, New Order...) n'est certainement pas étrangère à ce nouveau son, plus mainstream.
On commence avec le single "Kiss Them For Me", morceau dance calibré pour les radios, mais avec des paroles sombres, racontant la fin tragique d'une actrice américaine. "Fear Of The Unknown" est assez funk (Siouxsie écoutait Prince à cette époque), et pas plus intéressante que la précédente.
"Cry" est nettement meilleure, elle fait penser à ce que le groupe produisait à son apogée, entre 1980 et 1982 –en moins bien cependant. Son riff de guitare et son refrain s'insinuent dans nos esprits. "Drifter" est une ballade assez sombre, dont le charme opère lentement. "Little Sister" est un joli morceau au tempo assez lent lui aussi. "Shadowtime", second single, rappelle un peu le Siouxsie And The Banshees de la grande époque, mais en beaucoup plus pop et nettement moins bien. "Silly Thing" est un très bon morceau, malgré son synthé un peu trop criard. "Got to Get Up" est également très bon, bien qu'atypique du son Banshees (sauf peut-être le refrain). "Silver Waterfalls" est d'assez belle facture. "Softly" est en revanche un morceau lent et insipide. "Ghost in You" est un morceau un peu trop fade lui aussi.
Un album un peu trop pop, où les synthés ont tendance à dominer. A n'écouter qu'une fois épuisés les chef-d'œuvres de ce grand groupe.


Sympa   14/20
par Gaylord


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
297 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...