XTC

English Settlement

English Settlement

 Label :     Virgin 
 Sortie :    vendredi 12 février 1982 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Même si Black Sea avait déjà laissé entrevoir les aspirations pop du groupe de l'angoissé Andy Partridge, c'est bien avec English Settlement que XTC quitte pour de bon la new-wave sautillante et franchement fatigante de leurs débuts. Oui, car franchement qui peut se taper aujourd'hui Drums And Wire sans sniffer au préalable 3 ou 4 lignes de coke ?...
Là, XTC n'hésite plus à intégrer des éléments extérieurs jusqu'alors à la pop anglaise : rythmes caribéens, percussions africaines... rapprochant en fin de compte plus XTC vers les Talking Heads que vers les Kinks ou les Beatles. Dès le premier titre, "Runaways", l'illustration de ce constat est parfaite : la pop léchée typiquement anglaise est toujours là mais on y entend désormais des choeurs d'inspiration africaine et un tempo marqué par un 'boom' lancinant et primitif. XTC fait également parti de ces groupes pratiquant une musique joyeuse et euphorisante, en témoigne "Ball And Chain" et son riff de 'la-mort-qui-tue'. "Sense Working Overtime" réalise l'exploit quant à lui d'intégrer certains éléments de la musique médiévale. Le single se classera dans le top 10 des charts anglais. L'album lui, sera tout simplement l'album d'XTC qui se sera le mieux vendu en Angleterre. Et c'est tout à fait mérité au vu des nombreuses perles remplies de trouvailles musicales que contient cet album comme "Yacht Dance" et sa guitare latino ou "It's Nearly Africa" et son beat afro (bon en même temps, avec un titre pareil...). Cependant, XTC n'oublie pas ses racines new-wave et signe "Fly On The Wall" et "Down In The Cockpit" très proches de leurs débuts.
English Settlement, en fait, c'est cela : un grand maelström de styles musicaux divers et variés, jamais ennuyeux (bon... peut-être un peu sur la fin) et souvent passionnant. Le but du groupe est désormais clair : parvenir un jour à composer la chanson pop absolue. Bien sûr, cette quête de la chanson parfaite ne vient que de commencer pour XTC, mais on peut dire qu'elle est rudement bien entamée !
A noter également que c'est lors de la tournée qui va suivre qu'Andy Partridge souffrira d'ulcères d'estomac dû au stress des concerts. Conduisant l'intéressé à déclarer qu'XTC ne fera plus de scène et se consacrera désormais uniquement au travail en studio. Avec le recul, ce fut probablement un mal pour un bien...


Très bon   16/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
146 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?