Belle And Sebastian

Push Barman To Open Old Wounds

Push Barman To Open Old Wounds

 Label :     Matador 
 Sortie :    lundi 23 mai 2005 
 Format :  Compilation / CD  Vinyle   

Il existe bien des manières d'aborder Belle & Sebastian.
Commencer avec ce CD, ou cette compilation pour être plus précis, est loin d'être la plus mauvaise porte, sa qualité et son authenticité ne faisant aucun doute.
Résumé en 25 chansons du coté plus confidentiel, réservé à ceux qui veulent aller plus loin, gratter plus profond, avec cette formation maintenant devenue célèbre.
Beaucoup de titres donc, qui peuvent effrayer un peu au départ, mais qui se réveleront tous plus touchants les uns que les autres, malgré quelques départs un peu hésitants et difficiles sur certains morceaux.
La voix de Stuart se retrouve plus en concurrence, plus mélé avec celle d'Isobel que sur un album normal, deux grands talents pour un méli-mélo vocal d'une légéreté et d'une sensibilité hors du commun.
Mais l'intérêt principal de cette compilation, c'est surtout une possibilité pour tous les fans de Belle & Sebastian de retrouver cette authenticité spécifique au groupe lors de ses début, authenticité récemment délaissé au profit du 'professionalisme' comme certains disent (à raison, il faut l'avouer).
Et puis au milieu de ce mélange relativement homogène d'un point de vue, il faut le dire franchement, quelques magnifiques perles (très) rares qui marqueront à jamais cette compilation. Parmi elles, on pourrait par exemple citer des productions comme "Lazy Line Painter Jane", à la magnifique, longue mais très prenante progression, "Beautiful", gros tube du CD, la voix tres fine de Stuart, l'accompagnement à la guitare très calme et très sage et l'accompagnement finissant sur une véritable brochette d'instruments en tous genres faisant mouche, "Put The Book Back On The Shelf", touchant par ce coté très intimiste ou encore "Winter Wooskie", duo guitare-piano à la legereté finalement classique mais tellement génialement bien vu, bien tourné.
Une belle collection donc gardée longtemps au chaud, disséminée un peu partout dans la discographie de ce groupe, dans des maxi ou des singles plus ou moins rares, qui reserva de très belles surprises pour tous les publics, avertis ou non.
Finalement, ce CD restera la derniere trace, le dernier hommage à ces débuts si fragiles, si novateurs, si encourageants, avant le tournant vers ce 'professionalisme' récemment pris.
Aah... Nostalgie...


Parfait   17/20
par TheWayYouSmiled


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
292 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?