Kasabian

Empire

Empire

 Label :     Sony 
 Sortie :    lundi 28 août 2006 
 Format :  Album / CD   

Le groupe de Leicester nous propose ici son second opus avec l'assurance (qui a dit arrogance ?) et la gouaille propre aux jeunes groupes de la perfide Albion. Et peu importe si Primal Scream avait déjà très largement initié un son basé sur un cocktail glam-rock-techno-psyché il y a 15 ans, cet Empire (modestie quand tu nous tiens) pète le feu avec une petite touche orientale bien sentie ("Empire", "Me Plus One"). On pense bien sur à The Music et on tombe sous le charme de titres très accrocheurs (le dansant Stuntman), à tendance psyché ("Sun Rise Light Flies") ou électronique ("Seek And Destroy" et son clavier 'musien') sans oublier la ballade ("British Legion"). On termine par l'épique "Doberman" et son envolée de cuivre, la tempête au milieu du calme. Evidemment, ceux qui font une allergie à la vue d'une couverture du NME, qui considère les Happy Mondays comme des clowns sous ecstasy et qui pense que l'Angleterre n'a rien produit d'intéressant depuis les Rolling Beatles peuvent passer leur chemin. Les autres se laisseront peut-être séduire par cet album (de la confirmation) qui ne révolutionne pas le monde de la pop mais permet de passer 40 minutes agréables.


Bon   15/20
par Jeffbuck


 Moyenne 16.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 27 septembre 2006 à 20 h 57

C'est pour tout le monde pareil, il est plus facile de surprendre en aboutissant d'un premier album vraiment réussi, que de confirmer et de passer la difficile étape du second album. Les ptits lads de Kasabian ont des considérations bien au dessus de tout ça, faire comprendre au monde entier qu'ils sont les meilleurs, et de loin. Petite pointe d'arrogance bienvenue ou prétention mal maîtrisée?

Et bien cet Empire surpasse son aîné déjà fort bien bâti de sa personne. Encore quelques albums comme ça et plus personne ne se souviendra d'Oasis, de Blur et de toutes ces frivolités convenues. L'album demarre à fond les ballons, avec "Empire" porté par un refrain qui ferait joli dans une manif' pacifiste et des violons maltraîtés à volonté, puis par "Shoot The Runner", deuxième single en puissance, léger, enlevé, totalement jouissif.

Le choses se gâtent encore plus dès lors, "Last Trip (In Flight)" est une véritable bombe, psychée, rythmée, parfaitement chantée, la première banderille posée par les gars de Liecester. Les autres apparaissent un poil plus tard, le torturé "By My Side" et le surpuissant "Stuntman" donnent leurs titres de noblesse à l'electro-rock, alors que "Seek & Destroy" puis "British Legion" calme le tout en douceur, mais non sans un talent parfaitement canalisé.

Le dernier titre est quand à lui à mettre au rang des très grandes réussites de ces dernières années. "The Doberman" vous contemple du haut de ses 5 minutes et demi, en vous narguant comme ses créateurs savent si bien le faire. Reconcilliez-vous avec l'Angleterre du talent, et faîtes vite, oubliez toutes ces groupes de paille sortis de la première page d'un magasine hautain. Cette fois-ci ils n'ont pas eu tort en idolatrant à outrance des compatriotes, Kasabian c'est du culte en devenir.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
204 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?