I Am X

The Alternative

The Alternative

 Label :     Anorak Supersport 
 Sortie :    jeudi 27 avril 2006 
 Format :  Album / CD   

The Alternative, c'est le faux-pas, le truc mielleux finalement peu honnête, où la facette conventionnelle prend trop de place et paralyse l'organe d'audition.
Pourtant, j'ai un peu de mal à m'imaginer descendre le groupe alors que l'exaltation voire même l'érection, se sont emparées de moi une série incalculable de fois, lors de concerts du sieur Corner ou encore lors d'écoutes répétées et presque prohibitives de Kiss + Swallow.

En fait, la sauce ne prend plus du tout, et l'effet de surprise n'est bien évidemment plus au rendez-vous, d'autant qu'on reste grosso modo dans le même registre. (Si seulement tous les groupes ressemblaient à The Sound Of Animals Fighting au niveau de la croissance innovante et de la transformation révolutionnaire !).
Soit ! J'ai l'impression que les légères homologies avec Placebo pressenties au départ soient cette fois nettement plus marquantes à l'heure de ce nouvel album.
Certes, les similitudes au niveau de la physiologie des deux leaders mais aussi de certaines touches soniques étaient peu dérangeantes, mais ici on a l'impression que le business "fashion attitude" s'empare plus que jamais d'I Am X et surtout, le groupe se rend la tâche plus facile en propulsant à tout bout de champ des poussées FM d'une simplicité et d'une niaiserie aux portes de la très mauvaise blague. Vous voyez un peu le très mauvais Sleeping With Ghosts ? Ok.
Techniquement parlant, plus grand-chose ne ressort des instruments ; l'affaire se résume donc presque exclusivement aux cordes vocales de Monsieur X.

I Am X aurait-il bâclé son second opus ? Il semble en tout cas que la précipitation ait pris le dessus sur la créativité et l'érotisme. Une chose est en tout cas révélatrice : après un remix d'un titre de Kiss + Swallow pour un peu remplir se palette, c'est finalement "After Every Party I Die" (une b-side des Sneaker Pimps) qui se paie encore le luxe de décrocher la palme du meilleur titre de ce bien décevant album...


A éviter   6/20
par X_Cosmonaut


 Moyenne 12.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 24 juin 2006 à 22 h 01

Difficile de trancher......... Excellent ou franchement mauvais??...

Pour moi, aucun doute: ni l'un ni l'autre.
L'instrumental étant souvent minimaliste (beaucoup d'electro dans l'ensemble), la bonne qualité globale est donc dûe à la voix de Chris Corner, qui est quand même (il faut le dire) assez belle.
Ca commence par un petit rythme piano, des pouets pouets electro et un Chris qui nous annonce sa future montée dans les statuts sociaux, en devenant président.... ("Président")... Donc voilà ce titre en guise d'intro..
Le reste est assez inégal:
"The Alternative" est loin d'être la meilleure chanson, mais les déflagrations éléctros donnent un certain charme à ce morceau..
"Nightlife" est un des meilleurs morceaux du CD... bon dans son genre, on est content.
"Lulled By Numbers" est franchement mauvais. Air fait mieux en 5 minutes de reflexion. Peut être s'agit il d'une chanson où les paroles font l'intérêt du morceau? J'ai rien vu alors..
"Song Of Imaginery Beings" est la seconde perle de l'album.. Rythme éffréné, voix frissonante; une réussite.
"The Negative Sex" est LE morceau de l'album... Une intro electro digne des pires moments d'un jeu genre "Sonic The Hedgehog" sur Sega Mégadrive (16bits! c'est important à préciser), puis une décharge d'énergie electro-vocale. Excellent !
"S.H.E.", chanson superbe mélancolique, surement dédicacé à "elle".. Tres bon
"Spit It Out" est le morceau moyen... Rien d'impressionant, sans être totalement nul.. Ca groove plus ailleurs.
"After Every Party I Die" est une bonne production, simple et sans prétention...
Enfin en guise de dernier morceau, "This Will Make You Love Again" présente un belle mélancolie, lignes de piano propres et efficaces... Du bon.

En somme, un album qui à ses perles et ses productions plus baclée, comme beaucoup de CD.
Si vous avez aimé Kiss + Swallow, vous adorerez The Alternative.
Bon   15/20



Posté le 14 août 2008 à 22 h 19

Autant le révéler immédiatement, le second opus en solo de Chris Corner n'a d'alternatif que son nom. En effet, si Kiss And Swallow, sorti deux années auparavant, avait eu pour projet d'être un double album nul doute que les 11 pistes de ce The Alternative y figureraient sans le moindre soucis.

Alors, comme d'habitude, on aura droit aux rythmiques et sonorités électroniques très accrocheuses et instantanément accessibles de Chris Corner.
Comme d'habitude, ballades lentes et mélancoliques ("Lulled By Numbers", "S.H.E.", "This Will Make You Love Again") et hits-dancefloor ("The Alternative", "The Negative Sex", "After Every Party I Die") se partageront l'album.
Et enfin, comme d'habitude, et malgré le fait de flirter avec la lassitude de l'auditeur, on appréciera. Espérons, tout de même, qu'une évolution concrète aura prochainement lieu chez Monsieur X...
Bon   15/20



Posté le 28 août 2008 à 23 h 06

Après l'excellent premier album, on savait bien qu'on risquait d'être déçu par celui-ci, et pourtant, après des dizaines d'écoutes, un sentiment mitigé m'habite :

La pochette d'abord, est franchement jolie, de belles couleurs et je préfère nettement le carton bien stylé que les grosses boites transparentes dans lesquelles sont habituellement insérés les cds.

Je me rapelle encore leur premier single, "Spit It Out", que je mettais en boucle lorsque je prenais le volant, la musique à fond et la fenêtre ouverte avec cette terrible impression d'être le roi du monde.

Et pourtant ce cd m'a d'abord déçu... Les titres touchant tels "Missile" ou "Kiss And Swallow" de l'album précédent ont laissé place à de la musique industrielle sans place pour les sentiments et toujours sous ce même format : début de musique rythmé et entrainant, un refrain où Chris Corner chante au dessus de la mêlée de bruits indiscernables qui relèvent plus de la cacophonie que de la musique et un ou deux nouveaux complets qui corroborent à la cacophonie et au manque de surprises de cet album.

Mon avis semble très négatif, tout n'est pourtant pas à jeter loin de là, c'est sûrement l'ampleur de la déception qui me pousse à médire. Certains titres tels que "Spit It Out" (ooohhhh oui!!) "After Every Party I Die" et la très belle "This Will Make You Love Again" (bien que je trouve que sa voix déformée par les effets rende la chanson moins touchante) font mouche.

Au final, deux ans après l'achat du compact disc, c'est un album que j'écoute très rarement et c'est fort dommage.

Je mets 12 parce que ca reste un bon album mais trop répétitif et peu surprenant.
Correct   12/20







Recherche avancée
En ligne
216 invités et 2 membres
The Dark Dude
Rebecca Carlson
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?