I Am X

Paris [Elysée Montmartre] - jeudi 25 novembre 2004

 I Am X
La tête d'affiche, on s'en doute n'était malheureusement pas I Am X, mais bien les tristes sires de The Servant. La bonne nouvelle reste qu'ils sont par conséquent passés en dernier et que je n'ai pas eu à subir leur pop périmée et mièvre plus de quelques titres (le temps de vérifier qu'ils étaient bien aussi nuls que dans mon souvenir).
Revenons sur le vrai concert de la soirée: après l'apparition trop courte de Robots In Disguise, sympathique à souhait mais déservie par le son, partagé entre rock et electro pure, arrive Chris Corner. Sa présence est immédiatement magnétique, et ses acolytes se prêtent admirablement au jeu. Les compositions de Kiss And Swallow sont d'une puissance incroyable, le son est dantesque et les musiciens font corps avec ces chansons torturées et glaciales. Le groupe enflamme une partie du public et laisse l'autre éberluée (la majorité du public était là pour The Servant... un autre style !) mais le fait est là: Chris Corner n'a pas le succès qu'il mérite tant ses titres sont originaux, complexes et équivoques. On en vient à oublier qu'il s'agit d'un album de revival tant les sons, la mise en scène de son show (les habits, le film accompagnant le concert...) semblent modernes.
Le show de Sneaker Pimps à la Boule Noire et celui de ce 25 Novembre restent pour moi deux des meilleurs concerts que je n'ai jamais vus. On imagine sans peine ces gars là jouer devant un stade en furie, réuni dans cette même transe sombre et puissante. Cà ne vous rappelle rien? Moi si. La tournée magistrale de Depeche Mode en 93, Dogma.


Parfait   17/20
par Jekyll


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
84 invités et 1 membre :
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?