Ian Brown

Golden Greats

Golden Greats

 Label :     Polydor 
 Sortie :    lundi 08 novembre 1999 
 Format :  Album / CD   

Ecrit lors de son séjour en prison (pour avoir voulu copier un de nos célèbres rappeurs français en tabassant une hôtesse de l'air), Ian Brown atteint l'apothéose de sa carrière solo, et ce dès son deuxième album. Il faut dire qu'à l'époque, la scène electro anglaise était en pleine ébullition et Ian a su prendre le train en marche. Mais au lieu d'être un suiveur, il a apporté sa touche personnelle, fort de sa collaboration avec UNKLE sur le morceau "Be There".

Oui il s'agit d'electro/rock ici ("Getting High" en ouverture annonce la couleur), avec des chansons très variées. "Love Like A Fountain" est un morceau dansant, et exprime quelque part la rancoeur que Ian a envers sa condamnation. S'entrecroisent des morceaux très inspirés et très nonchalants, comme "So Many Soldiers" (où la paresse vocale de Ian fait des merveilles), "Set My Baby Free" ou "Neptune".

La très hispanique "Babasonicos" clôture le disque, et est sûrement un hommage à sa femme mexicaine, qui a peint la pochette du disque et gère un peu la carrière du chanteur.

Pour ceux qui ne connaissent pas l'artiste, il faut commencer par ce disque merveilleux.


Excellent !   18/20
par BloodInMyEyes


  Note du rédacteur : Le clip de "Golden Gaze" ne paie pas de mine mais vaut le coup d'être vu: Il est très marrant, on y voit Ian Brown se faire tabasser par un... gorille. Tiens donc !


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
200 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :