Gâtechien

Trois

Trois

 Label :     Keben 
 Sortie :    vendredi 07 avril 2006 
 Format :  Album / CD   

Enfin le dernier rejeton de Gâtechien (il n'est pas encore sorti à l'heure où j'écris mais disponible à la sortie des concerts). Enregistré dans le froid du 19 au 23 décembre 2005, l'album est très sobrement intitulé Trois. Comme le dit Laurent 'on se fait chier à trouver des titres originaux'. C'est sûr, pour le précédent 2 on avait eu droit à des titres originaux, autant dans le nom que dans le son. Cette fois-ci, les noms sont moins originaux quand même. Dans l'ordre d'écoute : "g", "â", "t", "e", "c", "h", "i", "e", "n"... héhé il faut trouver la subtilité !

Au niveau musical, que dire ? Ben c'est du Gâtechien quoi ! Ouais allez je me lance. Le duo basse/batterie fonctionne toujours à la perfection, le chant tantôt tel un chien hurlant à la lune, tantôt à peu près normal, voire chuchoté, est simplement jouissif du début jusqu'à la fin. La batterie est toujours très énergique, juste quand il faut, très précise. La basse est parfaite surtout avec toutes ces harmoniques somptueusement interprétées, arrivant doucement à nos oreilles affamées. On en redemande encore et encore. A la fois fun et enragé, du sombre à la lumière, on a envie de hurler avec le groupe ! On a même droit à un titre bonus caché à la fin de "e" (le deuxième titre "e", ben oui il y a deux 'e' dans 'Gâtechien') et juste après ce titre caché, un truc un peu bizarre, un duo vocal entre Laurent et Florian, enregistré au dictaphone en Flandre (juste avant la dernière date de la tournée du mois d'octobre 2005, bourrés, crâmés, à 18h après une grosse grosse date et nuit à Liège, selon les dires de Flo). Bien marrant, mais je préfère quand même le reste de l'album ! On a peut-être une très légère impression de déjà entendu parfois mais ça ne dure que quelques secondes, après on se dit qu'on a rêvé. D'ailleurs on sent aussi parfois une légère évolution au niveau du style même si ça reste dans la lignée des précédents albums du groupe.

Bref Gâtechien poursuit son petit bout de chemin tranquillement et parfaitement. Les ayant vu en live hier soir, autant dire que les nouveaux titres rendent très bien en concert. Hé les gars revenez vite à Angers. Et Florian, évite les radis avant un concert ...

Mention spéciale pour un groupe génialement spécial (et français !)


Excellent !   18/20
par Zallirogaaf


 Moyenne 17.33/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 15 mars 2006 à 16 h 26

Voici donc le premier vrai album de Gâtechien, puisqu'il ne s'agit pas là d'un 6 titres mais d'un 8.

Huit titres donc et deux pistes cachées dont les noms forment Gâtechien, presque un concept album en fait. Le disque est édité par leur nouveau label, l'angevin Keben Records et pressé à 1 000 exemplaires, inutile de vous dire qu'il faudra donc se presser pour l'avoir.

Se presser oui ! Car cet album est très bon, on retrouve tout ce qui a fait la recette Gâtechien, les hurlement un peu fou de Laurent et son jeu de basse au capo fabuleux, les cœurs de Florian et sa terrible rythmique à la batterie. Oui tout y est et même plus, le groupe a su parfaitement maîtriser les accélération de tempo dans leurs morceaux, comme sur "t" l'un des meilleurs morceaux du disque et du groupe. Ils ont su aussi créer de belle partie de chant comme sur la 4ème piste "e". Le tout fait penser parfois à une musique de film sur les somptueuses parties instrumentales, le film de sa vie. Plus tard vient "i" le tube de l'album si je peux m'exprimer ainsi, c'est le morceau le plus entraînant de l'album. Le groupe nous donne même deux bonus cachés à la fin de la dernière piste, le dernier est un enregistrement dans la rue bien marrant où l'on peut mesurer le formidable accent anglais des deux compères.

En conclusion ce Trois est une véritable petite bombe, morceau court mais terriblement intense et fou, on ne peut s'empêcher de bouger frénétiquement la tête, de reprendre les refrains tout au long de ce merveilleux album.
Parfait   17/20



Posté le 30 mars 2006 à 12 h 46

Félicitation à nos deux papas qui assurent à merveille leur progéniture. Après deux albums et un live, Gâtechien arrive à nous montrer une énième facette de leurs personnalités, plus sombre plus subtiles mais toujours aussi grisante !

Dès les premières notes, on est plongé dans un monde où la matière est sculptée, tordue, distendue par leur musique. Le langage Gâtechien est toujours bien présent, quelques mots d'anglais, des grognements, des cris, des plaintes.... Je n'hésiterais pas à rajouter que le chant n'a jamais été aussi présent et réussi. La batterie toujours aussi percutante apporte une énergie permanente tandis que la basse flirte avec toutes les émotions, de la rage qu'on leur connaissait à la complainte qu'on avait déjà entrevue mais qui, ici donne une dimension tout autre à l'album. On est transcendé par cette harmonie qui se dégage. Ils nous font faire un voyage riche en surprise et en émotion.

On peut donc se rassurer, Gâtechien est loin de s'être assis sur ses acquis, il continue sa route, une basse toujours plus riche, une batterie détonante et un chant qui ne cesse de s'améliorer et de s'étoffer.
Et puis Laurent n'a pas perdu son dé à coudre alors de quoi devrions-nous nous plaindre ?
Parfait   17/20







Recherche avancée
En ligne
102 invités et 1 membre :
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...