Gâtechien

Angers [T'es Rock Coco] - jeudi 09 mars 2006

 Gâtechien
Ca faisait quelques semaines que j'avais entendu parler de ce concert à Angers, dur d'attendre ! Je ne connais pas le groupe depuis leurs débuts, juste depuis un semestre environ, mais après les quelques pistes et vidéos que j'ai pu apprécier en boucle, je ne pouvais manquer ce concert. Gâtechien quoi !!!

Préparation mentale ok, il fallait prévoir la soirée. Petite préchauffe pour se mettre dans l'ambiance bien sûr, et puis on se ramène à 6 devant le T'es Rock Coco, le bar dans lequel allait avoir lieu le-dit concert. Hop on achète les places (6€ seulement) mais il faut attendre, la salle n'est pas encore ouverte. Direction le bar !! Certains demandent un demi, d'autres une pinte, et puis certain demande des boules quies. Enfin bref le temps passe doucement, le sol vibre au son de la répète du groupe Underground Railroad, et puis ça fini par ouvrir. On descend, car oui la salle est souterraine, pas très grande, la 'scène' éclairée de spots oranges. C'est sur le point de commencer...

Ca ne se bouscule pas, si on se retourne, c'est même pas plein. Tant pis pour les absents ! En première partie, donc, Underground Railroad, un trio formé d'un batteur, d'un bassiste et d'une guitariste, usant tous les trois de leur voix pour accompagner leur musique rageuse et agressive. Une bonne prestation qui permet d'attendre le tour des chiens gâtés. Notons tout de même l'excellente performance du batteur, frappant de toutes ses forces pour faire vibrer la salle, allant même jusqu'à battre debout pour plus de puissance. Respect total pour le batteur ! La guitariste réussissait plutôt bien à se faire entendre par dessus ce vacarme de percussions, surtout avec son chant mi-hurlé, mi-enraillé. Du bon son en fait, ça accrochait bien. Et le bassiste ? Comment dire... il était sur scène mais il pouvait très bien ne pas gratter sa basse, ça revenait au même question sonore. Question présence, il en avait, enfin ça dépend de quel point de vue (je me demande s'il se sentait présent lui) Déjà pour se préparer juste avant le concert, il commence par se déshabiller... le voilà en caleçon... puis il se rhabille avec une chemise de nuit... pourquoi pas ! Pendant le concert, mise à part les rares fois où il prenait le micro (le renversant à chaque fois) il s'amusait à marcher un peu partout, accrochant sa basse dans les murs ou dans le plafond, bref aucune présence sonore et une présence scénique ridicule et gâchant un peu le concert. Enfin c'était plutôt risible. Pour le reste du groupe au contraire rien à dire.

Voilà c'est fini pour la première partie, place au spectacle. Ben non tout le monde se barre boire un coup, alors que les deux compères de Gâtechien préparent le matos (tout en buvant bien sûr eux aussi). Les gens reviennent tranquillement, et puis ça fini par commencer. La basse aguicheuse et les percussions pétillantes, mêlées à cette voix de chien enragé, remettent chacun à sa place. Les rythmes s'envolent, virevoltant, Laurent et Florian nous offrent là une prestation qu'on ne risque pas d'oublier. Les anciens titres comme les nouveaux s'enchaînent, les conneries aussi bien sûr. Bon les bières, on n'en parle pas. Le coup du portable comme médiator, franchement ça rendait super bien ! Et puis quand Laurent est passé à la batterie, toujours basse en main, jouant des deux instruments à la fois, alors que Florian se trimballait tranquillement dans le public, ça c'était tout simplement extra. Le dernier morceau joué, Florian se dépêche de partir, à travers la petite foule, alors que le public enflammé en redemande encore. Laurent est ok pour jouer un ou deux morceaux de plus, mais Florian s'est déjà cassé. Il revient finalement en gueulant : 'On peut même plus aller chier tranquille !' ou un truc dans le genre. Trop classe, ce Florian. Ca me fait penser que Laurent a sorti un truc comme 'Il parait qu'on a une réputation de paysans' Je vois pas d'où il sort ça sérieusement ! A la fin, ils ont du nous jouer tout leur répertoire, ils ne savaient plus quoi jouer ! En tout cas, j'ai eu l'impression que la satisfaction du public angevin surprenait les Gâtechien, même surpris qu'on connaissait les vieux morceaux ! Hé-ho ! Gâtechien forever, Gâtechien for life ! Franchement si le public n'apprécie pas ce genre de concert, où va le monde ?

Après le concert, Laurent se tape la discute avec quelques gens du public, super cool de sa part, et les deux nous ont même offert un autographe sur le dernier cd tout fraîchement acheté, que j'ai déjà écouté plus d'une dizaine de fois depuis. En résumé, Gâtechien en live, c'est un de ces concerts qu'il ne faut pas manquer, sous aucun prétexte ! Foncez !

Je tiens à remercier Rafff du stand de vente pour le marqueur !


Exceptionnel ! !   19/20
par Zallirogaaf


  Photo: Keyser José remercie Fred Lehoux.


 Moyenne 19.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 13 mars 2006 à 16 h 34

Date importante pour Gâtechien ce soir, qui vient soutenir leur dernier excellent album, Trois pas encore sorti mais disponible lors du concert. Les 2 compères sont donc à Angers, ville de leur nouvel label, Keben Records et joue au T'es Rock Coco, dans une petite salle, une cave plutôt où une trentaine de personnes dont pas mal de fans s'est réunis.

La première partie est assurée par Underground RailRoad, un trio noise composé d'une guitariste, d'un bassiste en robe et d'un batteur bûcheron. Le groupe assure une courte prestation de 30 minutes bruyante mais non moins sympathique, le batteur est vraiment impressionnant et donne un rythme de fou aux morceaux.

Apres une petite pause arrivent les très attendus Gâtechien, malgré ses problèmes de dos, Laurent est bien là et nous livre un set d'une heure ahurissante, crie, chante, hurle, massacre son médiator et ses doigts sur sa basse tandis que Florian fait les cœurs et assure la rythmique impeccable à la batterie. Beaucoup de titres y sont passés, quelques uns de leur dernier album "g", "a", "i", les nombreux morceaux de 2 sont acclamés par un public visiblement initiés "Jesus A Perdu Son Lizard", "Le Rouge A Lèvre De Mon Père", entre les morceaux les deux pictaviens discutent, félicitent le public, balancent des blagues pourries, demande des bières. Ils ont l'air content d'être là et nous aussi, ça fini par des pogos, Flo se barre alors que Laurent veux continuer, il revient et nous livre "Ping Pong" Gâtechien Forever, Gâtechien For Life. Pas de problème on est d'accord avec eux. Gâtechien assurent en concert et nous font passer un excellent moment. On espère les revoir très bientôt, au Chabada hein ?
Exceptionnel ! !   19/20





Recherche avancée
En ligne
116 invités et 2 membres
Arno Vice
El rodeo
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches