Amon Tobin

Permutation

Permutation

 Label :     Ninja Tune 
 Sortie :    vendredi 29 mai 1998 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

A peine remis du choc de Bricolage, Amon Tobin revient en force avec Permutation, seulement un an après.

Si on y retrouve souvent les mêmes ambiances jazzy, on notera que le ton s'est quelque peu durcit, comme si Tobin ne voulait pas que sa musique ne deviennent juste bon à illustrer des publicités ou des reportages de M6. Plus de basses, plus de rythmes, plus d'expérimentations, tel pourrait être le credo de Permutation. Ainsi les rythmiques drum'n'bass deviennent vraiment frénétiques dans "Like regulars Chikens" et "Reanimator", voire apocalyptiques dans "Fast Eddie"; "Escape" se mute en pièce concrète et industrielle bourrées de micro-percussions; l'easy-listening détournée et trafiquée n'est pas oubliée avec "Night Life" ou "Nova"; "Sordid", lui, sonne comme un très bon morceau 'big beat' de l'époque. Même les morceaux les plus jazz, "Bridge" et "Switch", ne tombent jamais dans les mauvais clichés de l'electro-jazz et conservent leurs côtés expérimentaux. L'album pousse encore plus loin l'hommage aux bandes originales des films (saurez-vous reconnaître d'où sont tirés tous les samples ?) avec une affection particulière pour les cordes à suspense et les ambiances mystérieuses.

Permutation est donc plus abouti que Bricolage mais aussi plus intelligent, plus osé et plus jouissif: tout simplement impressionnant !


Excellent !   18/20
par Bluesman


  En écoute : https://music.amontobin.com/album/permutation


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
172 invités et 2 membres
Zebulon
François Corda
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...