The Lemonheads

Come On Feel

Come On Feel

 Label :     Atlantic 
 Sortie :    mardi 12 octobre 1993 
 Format :  Album / CD   

The lemonheads, un groupe oublié qui faisait régulièrement la une de la presse rock anglo saxonne en 1993.
Le bel Evan Dando se pavanait alors avec son regard d'aigle, ses cheveux longs et son beau t-shirt "Grievious angel".
Parce que monsieur Dando, qui jusqu'à présent faisait du punk mélodique s'était brusquement pris de passion pour Gram Parsons le grand.

Qu'est-ce que je pourrais raconter d'intéressant sur ce disque, moi ? C'est bien écrit, même si ça m'évoque plus Paul Simon que Gram Parsons, dont il serait la réincarnation grunge. Chouettes chansons country-indie-pop, y'a de bons titres là-dedans.
Par contre on sent qu'il tente parfois d'émouvoir, mais sa voix est trop terne et l'instrumentation trop clean et sans grande personnalité pour y parvenir. Tout est trop sage.

Au milieu de l'album, ça s'enerve sur 3-4 titres. Le dernier morceau dure 15 minutes, et doit être une tentative de truc avant-gardiste, mais je n'y mettrai pas ma main à couper.

Ce que c'est chouette d'écrire des chroniques enthousiastes comme ça, je continuerai bien encore un peu, mais j'ai envie d'écouter des bons disques maintenant.

Alors je vous dis à bientôt et vous embrasse bien fort.


Correct   12/20
par Vlapush


 Moyenne 14.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 08 juillet 2006 à 06 h 07

Lorsque The Lemonheads entrent en studio pour enregistrer cet album, ils ne sont plus de simples prétendants essayant de se faire une place dans le panorama du rock alternatif américain. Leur disque précédent, It's A Shame About Ray, a fait exploser les ventes du groupe et les a propulsés sur le devant de la scène internationale. Après d'incessantes tournées au quatre coins du monde, les Lemonheads entament directement l'enregistrement de Come On Feel sous la pression du label Atlantic, sans prendre le temps de travailler sur la structure du disque.

L'album qui résulte de ces sessions est donc quelque peu ébouriffé, et n'a pas l'unité de ton qui fait le charme de ...Ray. Il est pourtant constellé de sublimes ballades ("Favorite T", "Big Gay Heart") et de beaux moments pop-rock ("It's About Time", "Down About It" entre autres). On remarque aussi une influence country encore plus palpable qu'avant, notamment sur l'hilarant "Being Around". Surtout, on retrouve la voix de velours d'Evan Dando et les envolées mélodiques dont il est capable. Son penchant pour les paradis artificiels est par ailleurs bien documenté dans le rock furieux de "Style", mais l'énergie et la bonne humeur des Lemonheads restent intactes. Il est difficile de résister à la qualité d'écriture et d'exécution des chansons présentes ici. Après ...Ray, Come On Feel est le deuxième et dernier album de la période dorée des Lemonheads.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
145 invités et 3 membres
X_Lok
Hpl
El rodeo
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :