The Smiths

There Is A Light That Never Goes Out EP

There Is A Light That Never Goes Out EP

 Label :     Warner 
 Sortie :    1987 
 Format :  Maxi / CD  Vinyle   

Ce maxi des Smiths en séduira plus d'un.
Le très bon "There Is A Light That Never Goes Out" nous acceuille, à la mélancolie légère grâce à son chant à la fois envolé et lancinant, et ses guitares claires et harmonieuses appuyées féériquement tantôt par un violon, tantôt par une flûte. Suivent 2 morceaux live au son plus que bon : le presque rock et excellent "Hand In Glove", et le magnifique "Some Girls Are Bigger Than Others". Ce maxi se clôture par un instrumental inédit de toute beauté, "Money Changes Everything"...
Ce EP est comme une âme faible convoitée par le diable : à posséder !


Parfait   17/20
par X_Shape104


 Moyenne 16.33/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 07 mai 2005 à 16 h 24

Single exceptionnel et chanson d'amour désenchantée et déséspérée, formidable et inégalée !
C'est a mon sens le sommet artistique de morrissey et de sa bande.
"There Is A Light That Never Goes Out" est LA chanson qu'aurait aimé composer n'importe quel songwriter né entre 1960 et 1980. Tout ce que represente la musique de ce groupe majeur -dont l'influence reste considérable-, est condensé dans les quelques minutes de ce titre foudroyant et flamboyant, à la fois beau et triste à pleurer !

Définitivement dans le top 5 des chansons incontournables des 25 dernieres années.
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 14 mai 2005 à 10 h 55

[mode foutage de gueule vis-à-vis des faiseurs de goût on]

The Smiths - There is a light that never goes out

[basse disco-kitsch,batterie en mode une seule caisse on]

Take me out tonight
Where there's music and there's people
And they're young and alive
Driving in your car
I never never want to go home
Because I haven't got one
Anymore
Take me out tonight
Because I want to see people and I
Want to see life
Driving in your car
Oh, please don't drop me home
Because it's not my home, it's their
Home, and I'm welcome no more

[violon facon Walt Disney outdated mode on]

And if a double-decker bus
Crashes into us
To die by your side
Is such a heavenly way to die
And if a ten-ton truck
Kills the both of us
To die by your side
Well, the pleasure - the privilege is mine

Take me out tonight
Take me anywhere, I don't care
I don't care, I don't care

[flute de pan mode on]

And in the darkened underpass
I thought oh god, my chance has come at last
(but then a strange fear gripped me and i
Just couldn't ask)

[re-violon trop cliché mode on]

Take me out tonight
Oh, take me anywhere, I don't care
I don't care, I don't care
Driving in your car
I never never want to go home
Because I haven't got one, da ...
Oh, I haven't got one

[zoli violon qui donne trop de profondeur à la voix du Mozz on]

And if a double-decker bus
Crashes into us
To die by your side
Is such a heavenly way to die
And if a ten-ton truck
Kills the both of us
To die by your side
Well, the pleasure - the privilege is mine

[reflute à 3 francs + violon profond]

Oh, there is a light and it never goes out
There is a light and it never goes out
There is a light and it never goes out
There is a light and it never goes out
There is a light and it never goes out
There is a light and it never goes out
There is a light and it never goes out
There is a light and it never goes out
There is a light and it never goes out

[Morrissey vient de taper un trip dans le désespoir de l'âme humaine, un puits sans fond ... Mozz, Hernani des temps modernes ?]

"There Is A Light That Never Goes Out" est un titre sympa à écouter, comme l'oeuvre des Smiths. On y revient toujours avec plaisir mais de là à dire tout ce qui a pu être dit sur ce groupe ...

PS:Money changes everything vaut son pesant de cacahuètes... Du Smiths instrumental? A écouter car c'est bon!
Pas mal   13/20







Recherche avancée
En ligne
371 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...