The Residents

Eskimo

Eskimo

 Label :     Cryptic Corporation 
 Sortie :    lundi 01 janvier 1979 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Il est tard et il fait froid. Vous voudriez dormir mais impossible d'y parvenir. C'est le moment de découvrir Eskimo.

Il est important de faire le point sur l'album pour commencer, les Residents ayant un concept particulier pour chacun de leurs albums. Celui d' Eskimo est de faire un "reportage musical sur la vie des esquimaux". Il est donc intéressant de consulter le livret sur lequel apparaîssent les traits de leur vie qui ont inspiré les Residents pour chaque morceau, et la nouvelle qu'ils ont rédigée pour l'illustrer.
Le DVD présente par ailleurs cela admirablement, nous permettant de lire les nouvelles en écoutant la musique, et ainsi de suivre la progression.
Musicalement, Eskimo est à mon sens révolutionnaire. Sorti en 1979, il garde tout son côté avant-gardiste, à notre époque encore. Le vent glacé du pôle rythme cet album aux sons colorés de couleurs froides et atypiques. Entre les hurlements du phoque mourrant ("The Walrus Hunt"), les pleurs du bébé mélangés au souffle du vent dans une sorte de cocktail macabre ("A Spirit Steals A Child"), et la fête des morts célébrant la fin de la nuit ("The Festival of Death"), Eskimo oscille entre musique ethnique, de par notamment l'utilisation d'instruments traditionnels esquimaux (la corne utilisée lors de la chasse au morse), et musique électronique à force de synthétiseurs et de retouches sonores.

Un album intemporel, qui m'a bouleversé et dont je suis sorti transformé. Moyennant cependant un certain investissement et une écoute attentive, je le recommande vivement.


Intemporel ! ! !   20/20
par Winston


 Moyenne 20.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 11 mars 2006 à 13 h 16

Extraordinaire, intemporelle et génial... Ecoutez-le absolument ! Lancez-vous sans préjugé, écoutez et entendez... vous découvrirez un univers sans limite... au delà de notre réel et une expression complètement révolutionnaire (1979)... Je l'ai découvert plutôt en 1981. C'est par moment une musique de transe puis un calme absolu mais souvent une interrogation sur nous même... Ces questions nous sont posées mais qu'en ferons nous... Ce n'est pas de la dance et tant mieux. Réfléchissez, approfondissez car on le fait si rarement... Là si l'on ne stoppe pas tout de suite l'écoute, cette musique au delà de la musique vous transportera très loin.
Intemporel ! ! !   20/20







Recherche avancée
En ligne
302 invités et 1 membre :
BloodInMyEyes
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :