Soulwax

Any Minute Now

Any Minute Now

 Label :     PIAS 
 Sortie :    lundi 23 août 2004 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Q : Soulwax ??? c'est quoi, le nom d'une bière belge ?

R : C'est presque ça.
Soulwax, c'est un groupe de "rock" composé en partie des frères Dewaele...

Q : Ah oui le moustachu....

R: Non , ca c'est Patrick Dewaere...
Bref, donc les frères Dewaele, plus connus sous le sobriquet tout aussi ridicule de "2 Many DJ's".
Profitant du succès colossal des 2 Many DJ's, Soulwax rempile ainsi avec un nouvel et troisième album, 5 ans apres l'excellent Much Against Everyone's Advice, intitulé Any Minute Now, ce qui veut à peu près dire en français "chaque minute maintenant" ce qui ne veut absolument rien dire, j'en conviens.

Q : Ok, ok, mais la musique, elle ressemble à quoi ???

R : Ben dans les meilleurs morceaux, ça sonne comme de la power-pop boostée aux beats electros et aux lignes de basses tapageuses...

Q : Hum, et les autres morceaux ?

R : Je préfère ne pas en parler....

Q : Pourquoi donc ?

R : Pour plusieurs raisons, la première, c'est que la production de l'album a été confiée à Flood, producteur entre autres de U2, et ça se ressent douloureusement sur l'album: basses et rythmiques surpuissantes au détriment des arrangements qu'on devine pourtant travaillés. Du coup, et c'est la deuxième raison, sur les morceaux plus posés, où la puissance de feu n'est pas le principal enjeu, une sensation de fouillis se fait percevoir, notamment sur le très laborieux "Accidents And Compliments".
Quant à la ballade de l'album "A Ballad To Forget", ce n'est qu'une copie en moins bien du "When Logics Die" du précédent opus du groupe. A oublier donc...

Q : Ouais ok, mais y'a quand même des morceaux bien non ?

R : Ah bien sûr, cet album est heureusement intéressant, et je ne me serais sûrement pas cassé la tête avec ce dialogue stupide pour en parler si ça n'avait pas été le cas.
Alors oui, il y a sur cet album quelques tubes tranchants, puissants et bien foutus qui ne nous ne font pas regretter son achat, comme "E Talking" ou "Slowdance" et leurs refrains diablement accrocheurs, ou encore la très "electro-clash" "NY Excuse".
D'autres se rapprochent plus du rock new-yorkais en vogue (d'ailleurs l'album en général me fait penser à du Radio 4, la spontanéité en moins) dont "Miserable Girl" et son couplet "strokesien" (un bon strokes hein, oui, je sais, c'est rare mais ça existe), où encore "YYY/NNN" (là pas de nom de groupes, désolé, mais je trouve que ca sonne new yorkais...).
Bref, il y a de sacrément bon morceaux sur cet albums, qui, à défaut d'être originaux, sont au moins efficaces.

Q: C'est pas un mauvais album alors...

R: Non, évidemment, mais il est quand même un niveau nettement en dessous de Much Against... et sacrément amoché par la production sans subtilités de Flood...
Bref, c'est bien, mais pas top.


Sympa   14/20
par Burette


 Moyenne 13.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 22 septembre 2004 à 19 h 28

Soulwax, c'est une espèce d'extra-terrestres venue de la Belgique pour nous remplir les oreilles de sons divers et variés. Le groupe mené par les deux frangins Dewaele se sont fait connaître du grand public il y a 5 ans, grâce à l'album "Much Against Everyone's Advice" et notamment grâce à l'excellente chanson du même nom. Et puis on ne sait pas trop ce qui leur a pris, Soulwax, sous le nom de 2 many DJ's, a décidé de se mettre à faire des remixes de chansons connues, notamment pour... Christina Aguilera et les Destiny's Child (?). Un ange passe...
Et c'est après tout ça qu'arrive "Any Minute Now" en 2004, album electro-rock très étrange où l'on retrouve de très bonnes choses comme de moins bonnes. On peut croire à la première écoute que les haut-parleurs sont mal réglés mais le tout nous fait apprécier une musique artisanale, "sale", un peu à la manière de Serafin. Un album somme toute plus étonnant que réellement fantastique, mais quand même une bonne réussite.
Sympa   14/20



Posté le 09 août 2005 à 18 h 19

Je ne partagerai pas le (demi) enthousiasme de mes prédécesseurs à cette chronique.
Vous n'avez pas pu raté cet album, c'était annoncé partout : l'indispensable du moment, tout le monde vous a prévenu (enfin surtout les "Inrocknfolk" & co).
Avec quoi se retrouve t-on au final :un album bien moyen.

Ca commence pourtant plutôt pas mal avec un "E-Talking" très réussi, les guitares sont bien saturées, le rythme bien musclé. Il y a bien un autre bon moment avec "Slowdance" et ses 4 minutes d'electro-rock parfaitement maîtrisé. Mais voilà, c'est à peu près tout ce qu' il y a de bien.
L'album est interminable, plombé de lourdes mélodies surproduites, le seul "A Ballad To Forget" ne permet pas de sortir de cet ennui. Parfois assez brouillon, parfois raté mais surtout jamais très cohérent entre l'instrumentation et les arrangements.
Au final je trouve que ça en fait un disque parfaitement dispensable et qui n'a rien de l' Ovni musical annoncé. A part le fait de contenter avec un seul disque des amateurs de rock et des amateurs d'electro, "Any Minute Now" est sans intérêt.
Sans intérêt   8/20



Posté le 20 novembre 2005 à 23 h 04

Les frères Dewaele font avec cet album la parfaite synthèse entre l'électro propre à leur autre projet, 2 Many Dj's, et le penchant plus rock de Soulwax.
Le titre d'ouverture, "E-Talking", nous le prouve avec brio, faisant se télescoper beats électro et guitares appuyées, de même que "Any Minute Now" et ses grattes grinçantes sur un rythme entrainant.
"Please...Don't Be Yourself" est lui plus ouvertement électro, mais dans un assez indé, de même que "Compute", celui-ci faisant valoir des sonorités plus délibérément rock.
"Krack" confirme cette tendance, rythmé et s'appuyant sur de grosses grattes, suivi par un "Slowdance" moins trépidant mais tout aussi chargé en six-cordes.
Le reste de l'album gravite entre les deux tendances, agrémenté d'un intermède piano-voix, "A Ballad To Forget", et d'un titre nettement électro, "NY Excuse".
A noter, un enchainement "Miserable Girl"/" Yyy-nnn" en fin d'album, permettant à celui-ci de s'achever d'aussi belle façon qu'il avait commencé, avec "The Truth Is So Boring" plus calme et un court morceau quasi-instrumental.
Excellent album et confirmation de la capacité des frangins à composer dans les deux domaines visés.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
87 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?