Rage Against The Machine

Rage Against The Machine

Rage Against The Machine

 Label :     Epic 
 Sortie :    mercredi 15 janvier 1992 
 Format :  Album / CD   

En 1992, la fusion rock-metal en était encore à ses premiers balbutiements, mais l'alchimie n'était pas encore parfaite. Cette même année, un jeune groupe allait remédier à ce problème en propulsant au monde son premier album éponyme : Rage Against The Machine.

Le flow incendiaire du charismatique rappeur Zach De La Rocha, les expérimentations guitaristiques du virtuose Tom Morello et la section rythmique groovy et funky formée par le bassiste Timmy C et le batteur Brad Wilk, allaient dès lors marquer leur époque au fer rouge pour toujours.
En effet, c'est bien 10 bombes que le groupe largue sur le paysage musical. Dix bombes aux riffs puissants, aux structures schématiques complétements disloquées par de nombreux changements de rythme. Dix bombes pleines de rage, au son très aggressif, mais pas de la rage adolescente en crise. De la rage envers les injustices et les dérèglements politico-sociaux du gouvernement américain, notamment la guerre du Golfe qui sévissait à cette époque, exprimée à travers les paroles très explicites de De La Rocha.

Beaucoup de chansons de Rage Against The Machine sont devenues de véritables hymnes révolutionnaires ("Bombtrack", "Killing In The Name", "Bullet In The Head", "Know Your Ennemy", "Freedom"), et force est de constater aujourd'hui que l'album tout entier n'a pas pris une seule ride en un peu plus de dix ans d'existence, conservant tout son mordant originel.
Pour terminer, on aurait pu espérer qu'à l'écoute de Rage Against The Machine, ce qu'on appelera par la suite le "neo-metal" aurait eu de beaux jours devant lui. Evidemment, aujourd'hui, on sait ce qu'il en est devenu...
Dommage, car Rage Against The Machine nous prouve que la fusion du rock et du rap peut aboutir à des oeuvres faisant aujourd'hui office de référence.


Excellent !   18/20
par Drums


 Moyenne 17.29/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 17 février 2005 à 20 h 16

Ce que j'aime retrouver dans ce premier album, c'est que tout tient de la nouveauté, dans, pourtant, un style qui n'existerait pas sans le rap ni le heavy auxquels on le compare.
Seulement, c'est sans compter la classe d'un Morello qui aiguise sa guitare, donne un son quasi-minimaliste à la fureur du groupe, et précise les choses par sa qualité moins de performer que de virtuose. Son jeu n'appelle que l'image d'un fil que l'on aurait tendu à un funambule. Pas de solos à rallonge, où l'on se plante lamentablement sous les rires après une chute de plus de 86m de haut dans un filet que l'on aurait imaginé plus solide ...
Pas de hip-hop vraiment non plus : excuse-moi Zack, ta voix n'a pas vraiment mué, faut l'avouer (mais ele est tout ce qu'il ya de plus entraînante et militante) ; elle évoque bien plus celle d'un chanteur glam des 70's nostalgique du temps des castras ...!

Trêve de plaisanteries, car on a ici un album brillant et révolutionnaire, mais ce, plus par la facilité de production de ces 10 titres musicalement forts que par les mots, un brin attendus.
Force de "Wake Up", vigueur de "Know Your Enemy", incompréhension et souffrance de "Settle For Nothing", jusqu'à la justesse et la puissance d'un des plus grands titres des années 90, tout genre confondu : "Killing In The Name".
Ah, non ! Ca passe toujours pas sur la plupart des radios US, ça !
Très bon   16/20



Posté le 15 juin 2005 à 16 h 39

Le premier vrai CD que j'ai écouté, et ça en fait un bail ! Qu'est-ce que je l'ai écouté depuis, avec à chaque fois la même énergie !
Car ce CD est un concentré d'énergie et de révolte pure ! De la première à la dernière, vous ne pouvez échapper à la vague rouge qui fera de vous un révolutionnaire fan du Che et de Zack De La Rocha.

Tout d'abord, je ne commence pas par la 1ère, mais par la 7. C'est "Wake Up", la première que j'ai entendu : celle de Matrix. Grandiose, impériale, du RATM pur.
Mais l'emblématique de l'album n'est selon moi ni "Bombtrack" (très bonne, elle se fredonne aisément) ni "Wake Up", mais "Killing In The Name".
J'ai été surpris de l'écouter récemment sur Europe 2, qui semble en faire la découverte. Les pauvres... enfin, mieux vaut tard que jamais.
J'ai eu longtemps du mal à dire "And now ya do what they told ya", mais une fois que vous connaissez ça, vous adorez la chanson. Et oui c'est comme ça RATM, vous comprennez une phrase, vous êtes d'accord !
Les autres sont très bien, mais que voulez-vous, "Killing In The Name" et "Wake Up" font de l'ombre, quoique "Know Your Enemy" est très respectable, rien que par l'intro guitare qui témoigne de l'art de Tom Morello, guitariste exceptionnel ! La neuvième, "Township Rebellion", redonne quelques sursauts, et "Freedom" conclut en beauté.

Et oui le premier CD du groupe n'a que 10 chansons, pour un total quand même de 52min de pure fusion rock/rap accrocheuse et agitée, pour le plus grand plaisir de tous les cocos du monde !
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 25 juillet 2005 à 13 h 08

Cet album nous transmet pleinement la rage qui habite le groupe. Une rage intelligente, si j'ose dire, pour protester contre l'Amérique et ses injustices.
"Killing In The Name" en est le plus bel exemple. Un riff ultra efficace, une guitare bien grasse ; et surtout, la voix de Zack, quelque chose de monumental... enfin bref ce titre est le meilleur compromis entre rap et metal existant aujourd'hui !
Chaque titre nous arrive droit dans la face, chacun a ses particularités, ses arrangements dignes d'un Morello, se mariant à la perfection à la voix de Zack De La Rocha, des rythmes efficaces...

Pour commencer avec RATM, je vous conseille 10 fois, 20 fois cet album ! A acheter les yeux fermés.
Excellent !   18/20



Posté le 19 septembre 2005 à 05 h 06

Ce groupe est le groupe qui révolutionnera le monde de la musique rock et qui reste, à mon avis, un des groupes les plus influents et les plus controversés de l'histoire du rock moderne. Pourquoi sont-ils si bons et si différents? Ce qui suit pourrait correspondre à une description rapide et juste du groupe:

Le leader et chanteur de la formation , Zach de la Rocha (Pourquoi t'as quitté le groupe Zachou... pourquoi ?... En fait la tension entre lui et les autres membres du groupe dure depuis Evil Empire...) chante plutôt de la façon d'un rappeur, mais avec la rage d'un rockeur. Son flow rapide et ses paroles très engagées ne peut nous laisser totalement indifférent. Le guitariste ajoute le côté rock industriel avec sa fidèle pédale et ses sons aigus quasi-psychédéliques et joue avec ardeur... et rage. Le bassiste... le bassiste est bon. Sérieusement, c'est même lui qui donne le ton et la mélodie à quelques chansons. Et quoi dire du batteur? Jamais répétitif, toujours des rythmes variés et originaux et surtout exécutés avec intensité avec une précision incomparable. Quatre musiciens bien différents mais qui forment un tout exeptionnel, surtout grâce, entre autre, à de la Rocha, puisqu'on voit bien qu'Audioslave est une déception et va nulle part, surtout avec leur deuxième album...

Sur ce premier album du groupe, il n'y a pas de complication: les gars jouent ce qu'ils veulent jouer, ce qu'ils aiment jouer et ça paraît. Enfin un groupe qui n'avait pas peur d'en faire trop et de limiter leur talent en faisant des pièces plus conventionnelles pour le grand public et par peur d'aller "trop loin". Il n'y a pas de ballades impertinentes, ni de pièces style métal malfoutues dépravées: que du rock intelligent. Un style bien particulier naît donc avec ce groupe: des pièces simples et qu'on pourrait qualifier de "base", sauf avec un chanteur hip-hop au lieu de rock et des sons aigus bizarres ô combien bien placés... On aurait peut-être mieux découvert Primus (je sais bien... moi et mon Primus...) si RATM n'était pas là... quoi qu'il en soit: RATM est mort, vive RATM !
Parfait   17/20



Posté le 28 septembre 2006 à 13 h 34

En 1992, arriva une bombe atomique de la musique : Rage Against The Machine avec son premier album éponyme. Mon père, un jour me fit écouter cet album, comme la plupart de mes albums préférés, je n'aimai pas à la première écoute trop rap à mon goût... Et puis quelques mois plus tard dans la voiture toujours avec mon père il mit ce CD et la je me suis dit : 'Comment ais-je pu être aussi stupide pour ne pas aimer cet album !?!'

Tout était parfait: Une voix puissante qui reste dans ta tête toute ta vie ('Fuck you I won't do what you tell me !!'), un virtuose de la guitare qui joue des riffs de guitare tout cons mais avec une hargne telle que cela te donne envie de devenir guitariste, tout cela accompagné d'une rythmique groovy implacable créée par le bassiste et le batteur.
Qui n'a jamais entendu les fameux "Killing In The Name","Bombtrack" et autre "Freedom" ?

Par la suite, ce groupe a fait 3 autres albums plus que surprenants mais qui n'avaient pas la même puissance que ce premier album...
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 22 mai 2007 à 17 h 42

Ca faisait longtemps que je devais écouter Rage Against The Machine, cet album tant de fois dit merveilleux... Ce n'est peut-être pas pour moi le mot qui lui convient le mieux. Le groupe nous fait péter d'entrée "Bombtrack", l'atmosphère du groupe s'impose directement (et je vous dirai que je ne suis pas très fan de cette atmosphère) et puis une bonne "Killing In The Name" arrive, morceau qui restera quand même le plus populaire du groupe ; encore une fois, ce n'est pas le morceau dont je serai le plus fan. Je préfère déjà la suivante "Take The Power Back" aux influences légèrement funk qui laisse ensuite sa place à "Settle For Nothing", morceau ma foi assez surprenant, doux et chaotique. "Bullet In The Head" se place assez bien avant l'exception de l'album, le seul morceau vraiment 'mémorable': "Know Your Enemy", incontestablement ma favorite de l'album, peut-être est-ce la présence de Maynard James Keenan qui justifie ceci ? Ou peut-être aussi les riffs fabuleux et le solo vraiment extra ? On continue évidemment avec une "Wake Up" traînant en longueur et à mes yeux assez déplaisante (si ce n'est le riff introducteur sûrement inspiré de l'excellente "Kashmir" de Led Zeppelin). Les trois derniers morceaux: "Fistful Of Steel", "Township Rebellion" et "Freedom" restent sympas mais sans être plus accrocheurs. Alors que dire ? Rage Against The Machine aura beau être un groupe majeur des années 90, il ne m'aura pas vraiment fasciné même si ce disque est considéré comme un des plus grands de son époque, peut-être est-ce la voix de Zack qui me déplaît ? Cependant, je vous avouerai que "Killing In The Name" est très fun à jouer sur Guitar Hero II.
Sympa   14/20







Recherche avancée
En ligne
113 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus