Stina Nordenstam

Dynamite

Dynamite

 Label :     Telegram 
 Sortie :    vendredi 11 octobre 1996 
 Format :  Album / CD   

Avec un titre pareil, il n'est pas surprenant que ce troisième album soit l'occasion pour Stina Nordenstam de dynamiter son image un peu lisse de petite fée nordique. Déjà, à voir la photo au dos du cd où elle nous dévisage d'un regard noir, on se demande si on a affaire à la même personne ou plutôt à son double sauvage et révolté.
"Dynamite" est le genre d'album pas accueillant pour un sou où le charme doux et sensuel de la suédoise semble ne se matérialiser que par bribes survolant des abîmes de sonorités âpres, sombres et chaotiques.
Les deux premiers albums de la suédoise faisaient la part belle aux arpèges acoustiques et à une recherche harmonique constante. En lieu et place de quoi, "Dynamite" ne propose qu'une guitare électrique minimale et noisy, des cordes dramatiques souvent génialement saturées et de lourdes percussions quasi mécaniques.
Une place toute particulière est également accordée aux silences contribuant ainsi à donner au disque une atmosphère de claustrophobie assez dérangeante et surréaliste.
Dès lors, il n'est pas surprenant que les thèmes abordés dans les textes soient au diapason. Aussi "The Man With the Gun", par exemple, nous place dans la position d'une jeune femme résignée devant son futur meurtrier "This is Gonna Hurt Me. I Do Know Why You've Come. But I Got This Feeling That It's Already Been Done".
Pour ceux qui avaient beaucoup apprécié l'univers délicat et angélique de son précédent album, il était difficile d'imaginer lire dans le suivant des textes du style de celui de "This Time John": "One of Us Will Hit You. The Others Hold You Down. We'll Mark You, Mud & Soil You". Et ce même si un rayon d'espoir perce parfois à l'horizon...
Alors, bien sûr, une partie de son public boudera cet album plus long en bouche que les précédents. C'est qu'il ne supporte pas les écoutes superficielles et réclame un minium d'investissement de la part de l'auditeur.
En tout cas, "Dynamite" reste une oeuvre très originale et courageuse qu'on aborde souvent avec l'appréhension qu'inspire le franchissement d'un abîme.


Exceptionnel ! !   19/20
par Piezo


 Moyenne 19.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 09 juillet 2004 à 18 h 56

Cet album est exceptionel. Les trouvailles sont impossibles a détailler ici tellement il y en a, tant au niveau de la composition des morceaux (peut on encore parler de couplets et de refrains ?), que de la façon dont ce CD a été enregistré. La saturation sur la batterie est dosée tellement finement ! Les reverbes ressemblent à des sables mouvants.

Stina a ensuite sorti l'un des plus beaux albums de reprises qui soit (People Are Strange) et un disque plus compact (This Is). Tous ces albums confirment son immense talent, et son influence se retrouve actuellement chez des groupes comme Under Byen.

A écouter absolument !
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
177 invités et 1 membre :
Konsstrukt
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?