Thee Oh Sees

Smote Reverser

Smote Reverser

 Label :     Castle Face 
 Sortie :    vendredi 17 août 2018 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

John Dwyer est un vicelard, il fait croire à ses fans qu'il va encore plus durcir le son de sa nouvelle entité Oh Sees avec une pochette bien sombre et apocalyptique et un single à toute berzingue prêt à vous détruire votre psyché ("Overthrown"). Mais que nenni, lui et sa bande ne vont pas s'aventurer vers le Métal bien brutasse sur ce Smote Reverser, mais plutôt continuer dans leur virée Garage-Rock Progressif imbibée de Psychédélisme en n'oubliant pas d'emmener dans leur besace les fées Jazz-Fusion et Heavy-Rock... Ah et le claviériste Tom Dolas aussi, très important dans cette nouvelle escapade !

11 pistes dans le style de "Overthrown", ça ne leur aurait pas sied de toute façon, trop rapide, trop bruitiste, trop fatigant à l'écoute, ça aurait sûrement lassé très vite. Non, les 10 autres pistes présentées durant cette heure de procession suivent l'évolution logique de leur son depuis A Weird Exits, avec ces pointes de subtilités glissées ici et là – Dwyer & co ne sont pas simplement des gars qui bourrinent leurs instruments, ils ont de plus en plus de technique et d'intelligence dans leur jeu. J'ai parlé de Jazz-Fusion tantôt, écoutez les batteries de "Last Peace", mais plus encore, écoutez les 12 minutes de "Anthemic Aggressor" – jam qui peut paraître long, mais tellement bon et quelle démonstration ! Cette sensibilité Jazz elle intervient aussi et surtout grâce au jeu de Tom Dolas avec ses différents claviers (comme une sorte de mix entre le son Deep Purple et The Doors), ce mec illumine ce disque, je dirais même que c'est sûrement l'atout principal de cette nouvelle livraison – la petite touche de nouveauté qui sublime le tout. Je ne sais pas comment le disque a été enregistré, s'ils ont répété avant d'entrer en studio ou non, mais on sent très vite que les mecs s'éclatent, on a même l'impression de les entendre improviser en direct et pourtant tout paraît plus que logique, mais pas au point de deviner là où ils vont nous emmener.

Virtuosité ! Dwyer & co acquièrent une certaine virtuosité au fil des sorties et même s'ils sont boulimiques, il est intéressant de suivre cette évolution – on peut se demander jusqu'où vont-ils aller et surtout comment ils font pour garder un tel niveau de qualité de composition voire faire de mieux en mieux alors qu'ils font ça (enfin, surtout John) depuis 15 ans maintenant... Si on compte à partir du 1er album.

Orc ou Smote Reverser, mon cœur ne sait pas trop vers laquelle tendre tellement ces 2 grandes œuvres se valent... Peut-être un poil plus vers la 1ère parce que la 2nde contient "Overthrown" qui casse beaucoup trop l'homogénéité de l'album... Ce dont je suis toujours aussi sûr, c'est que cette formation John Dwyer, Tim Hellman, Dan Rincon, Paul Quattrone augmentée de Tom Dolas reste la plus douée de la grande épopée OCS / The Ohsees / The Oh Sees / Thee Oh Sees / Oh Sees. Quelles belles années sonores nous vivons !


Excellent !   18/20
par Beckuto


  En écoute :
https://ohsees.bandcamp.com/album/smote-reverser


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
199 invités et 1 membre :
McNulty
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...