Tears In X-Ray Eyes

Half-Life

Half-Life

 Label :     Test Tube 
 Sortie :    lundi 04 février 2002 
 Format :  Album / CD   

Étrange pochette d'album... Electro ? Probablement... Hardcore ? Possible... Et pourtant, rien de tout ça. Le sang semble avoir couler ici, un sang métallique, en fusion...

Piste n°1: cela nous parvient doucement tout d'abord, puis la voix de Tim Closs nous prend à la gorge... La guitare sèche rythme ses mots, le violon les sublime. Cela monte en intensité, puis stoppe presque pour reprendre aussitôt. La voix reste posée, incroyablement posée, mais la force d'une oeuvre contrôlée se dégage de ce rythme magnifiquement lent. La chanson s'arrête comme elle a commencé, brusquement mais sans violence, symbole d'une profonde mélancolie.

On continue le voyage, s'étonnant de voir à quel point la simplicité des compositions permet pourtant l'apparition de chansons d'une profondeur insensée...
"Stained Glass" est triste. Tim Closs semble chanter pour lui-même, on est simplement heureux d'être là.
"Half-Life" est hivernale, mortuaire, un dernier souffle. Le chanteur nous crie sa détresse sans jamais élever la voix. L'intensité vient simplement des mots, des choeurs, de cette guitare qui tout d'un coup semble vouloir s'échapper pour finalement se faire rattraper...
Une femme pleure, "Open Wide" est lancé. Cette tristesse gagne Tim Closs. Il ne fera plus confiance, sa confiance a été trahie. Quant à nous on ne peut qu'imaginer, et on se prend bientôt à partager son désespoir, porté par cette simple guitare sèche recouverte par une voix suave.
Les chansons se suivent et ne se ressemblent pas. "Don't Crush The One You Love" nous offre une magnifique ambiance à la "Kicking Horse On Brokenhill" des GSYBE, "London's Most Unwanted Child" rebondit sur des choeurs tout droit sortis de chez les Cocteau Twins...
"Independance Day" passe vite, mais ne s'oublie pas, une merveille de simplicité.

Probablement la plus aboutie de l'album, "Keep Us Together" est un déluge d'instruments, de voix, de rythmes, un monde à elle seule. Un monde obscur où règne le chaos et la tristesse. Le seul moyen de ne pas se perdre dans le désespoir: rester ensemble.
Enfin, ou presque, "Wish The World Away" nous offre en fin de chanson une jouissive envolée vocale de Tim Closs, qui nous démontre une nouvelle fois sans qu'il y en ait besoin sa parfaite maîtrise.
"Love Me For Five Minutes" clôt alors cet album, des allures d'adieu sous la forme d'une simple recherche d'affection, un manque omniprésent dans chaque morceau.

Cet album est triste, un appel au secours, une recherche. Le monde de Tears In X-Ray Eyes est comme la pochette de l'album: chaotique, noir, désespéré mais vivant. Tim Closs fait avec cette demi-vie et partage avec nous cette recherche de sens et de contacts. Tout simplement beau.


Très bon   16/20
par JoHn DoriAne


 Moyenne 15.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 27 mars 2007 à 13 h 41

Ce premier album ne peut pas être catalogué. Non pas qu'il soit une nouveauté dans le rock indé mais qu'il regroupe de nombreux styles musicaux. Du songwriting avec la voix de Tim Closs qui est assez aigue voire androgyne à une pop mélancolique avec des rythmes lents en passant par des sonorités country.
Le tout est assez lent ce qui est à reprocher à cet album et assez simpliste avec des guitares reproduisant les mêmes notes le long des chansons avec des structures simples. Tout étant fait pour mettre en avant la voix de Tim Closs à son avantage et donc la musique me semble mise de coté. Cette simplicité est aussi bénéfique dans cet album car elle lui confère une certaine unité.
En tout cas il manque d'originalité cet album ce qui peut décevoir. Mais cet album n'en ait pas moins un mauvais album il utilise des sentiers déjà battus mais avec une certaine réussite (ce qui n'est pas le cas de tous). Cette réussite culmine avec la chanson "Keep Us Together" qui est le point d'orgue de l'album mais il est dommage que le groupe n'aille pas plus loin dans ses chansons.
En résume un album qui manque d'ambition mais qui une réussite dans ce qu'il entreprend. En espérant une évolution pour les prochains albums.
Sympa   14/20







Recherche avancée
En ligne
106 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus