Autechre

Draft 7.30

Draft 7.30

 Label :     Warp 
 Sortie :    mardi 08 avril 2003 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Littéralement traumatisé par la vacuité de leur album précédent, je n'attends plus grand chose d'Autechre en 2003. Comme la quasi-intégralité des artistes du label Warp, ils semblent avoir toutes les peines du monde à se renouveler. C'était du moins le sentiment qui dominait chez moi avant d'écouter ce Draft 7.30.

Impressionné par l'artwork une fois de plus phénoménal, je ne peux toutefois m'empêcher de penser que le titre de ce septième album s'apparente dangeureusement à celui d'un quelconque logiciel informatique. Espérons que la musique n'est pas au diapason...
L'album commence avec un "Xylin Room" anecdotique et ennuyeux au possible mais, heureusement, les autres morceaux s'en démarquent assez nettement. On réalise en effet très vite que le mot "mélodie" fait un retour remarqué dans le vocabulaire du duo et que leur syntaxe présente de nouveau un minimum de stucture.

Aussi, les changements de tempo et de tonalités intervenant au coeur de chaque morceau sont toujours présents mais ne paraissent plus du tout gratuits et hyper démonstratifs.
Encore mieux, ce CD recèle quelques véritables trésors comme les breakbeats quasi festifs de "6Ie.CR", la dramatique tout en crescendo de "Theme Of The Sudden Roundabout", le groove incandescent (si,si) de "P.Ntil" et surtout la beauté menaçante d'un "Surripere" dont je ne croyais plus le duo capable.
C'est aussi l'album qui témoigne le mieux de l'importance du hip-hop pour un groupe dont on enferme trop souvent les influences dans les sphères de l'électro et de l'indus.

Résultat des courses: nous sommes en 2004 et j'attends de nouveau avec une impatience certaine la suite de leurs aventures.


Bon   15/20
par Piezo


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
291 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :