Fly Pan Am

Saint-Nazaire [Le V.I.P.] - vendredi 26 novembre 2004

 Fly Pan Am
Il y avait bien longtemps que je n'avais pas été aussi excité à l'idée de me rendre à un concert. La faute à qui ? Fly Pan Am évidemment, et notamment de leur dernier album en date; le génial N'Ecoutez Pas. Autant dire que j'attendais énormément de cette date des Canadiens à Saint-Nazaire, d'autant plus que les derniers échos qui me sont parvenus glorifiaient systématiquement les prestations live d'un groupe proposant une puissance sonore asoudissante. Donc, bien !

Vers 22H30, les voici donc tous sur scène. Dès le début Fly Pan Am annonce la couleur: les envolées noisy se font légions et se trouvent excellemment soutenues par une section rythmique implacable (au début, en tous cas). On retiendra notamment un "Pas A Pas Step Until" envoyé presque au tout début du set, et exemplaire de classe et de folie contrôlée. Simplement, ce sera là, quasiment le seul éclair de génie du groupe pour la soirée.
En effet, la suite sera bien éloignée de l'esprit des albums du groupe, de l'esprit de Constellation, de l'esprit d'un style que l'on appelle communément "post-rock".
A aucun moment, Fly Pan Am ne s'est montré de développé une puissance sonore digne de leurs productions. J'avais oublié mes ear plugs... pas grave, à aucun moment je n'en aurais eu besoin... à mon grand regret d'ailleurs. Oui, j'aurais aimé retrouver ce bourdonnement qui remplit mon crâne trois jours durant pour cause de déferlante sonore, signe de puissance affichée et d'intérêt suscité pendant tout un concert. On en est finalement bien loin... Bref...
De plus, il y a cette rythmique qui s'est progressivement installée, d'une infamie inégalable: le batteur sera en effet le plus mauvais membre de Fly Pan Am ce soir. Proposant des rythmiques qui trouveraient plus leur place sur un dancefloor de bas-étage que dans un concert de post-rock, le batteur de Fly Pan Am se distingue tout particulièrement par son jeu appauvri voire totalement dépourvu de la moindre once de créativité. Preuve en est sur le somptueux "Et Aussi L'Eclairage De Plastique Au Centre De Tout Ces Compartiments Latéraux" du premier album du combo (enfin... ils ne reprendront que la dernière partie du morceau, qui en l'occurrence, est la moins bonne...), qui se révèlera bien terne, la métrique y est sans doute pour beaucoup... Alors, on se raccroche à ce que l'on peut. On cherche la moindre occasion pour trouver quelque chose d'intéressant dans ce concert. L'annonce de "Brulez Suivant, Suivante" fait partie de ces occasions. Malheureusement, encore une fois, la déception est au rendez-vous. Rien n'y fait, Fly Pan Am se complaira ce soir dans des versions bien trop molassonnes et bien trop timides.
Et puis il y a cette ressemblance flagrante avec Can. Mais ici, ce n'est plus un compliment, tant le son produit par Fly Pan Am se rapproche de celui des Allemands. Simplement, trop c'est trop, et cela en devient gênant voire malsain par instants. Preuve d'une originalité limitée ? Preuve d'une esthétique sonore et d'une identité propre encore confuse ? Allez savoir... En tous cas, ce soir-là, je ne m'étais pas déplacé dans l'idée de regretter encore une fois d'avoir raté Damo Suzuki à Nantes quelques semaines plus tôt...

Malgré un excellent début de set, Fly Pan Am ne parviendra pas à aucun moment à proposer un concert digne de la qualité de leurs albums. Quelques instants durant lesquels noise et étincelles viendront se mêler sur la fin, ne permettront pas malheureusement de sauver un concert bien terne et insipide. Mais je ne peux m'empêcher de penser que j'ai assisté là, à la mauvaise date de la tournée de Fly Pan Am, tant il est inconcevable d'assister à un show de cet acabit de la part d'un groupe capable de servir l'un des albums de l'année 2004... à mon sens bien entendu.


Insipide   7/20
par X_Jpbowersock


  Photo par moi-même.


 Moyenne 12.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 13 mai 2005 à 12 h 45

Le concert de Fly Pan Am à St-Nazaire fut bien plus que tout cela ... Il est difficile de parler de post-rock quand on parle de ce groupe aux influences bien plus larges que la plupart de ce qu'on peut entendre au sein du label sur lequel ils sont signés (Constellation, pour les gens qui n'auraient pas compris !).

Le set était tout à fait groovy et dansant, et qu'attendre de plus d'un tel collectif qui, on l'aura compris à l'écoute de leurs albums (et particulièrement du dernier), a bel et bien décidé de rompre avec ce côté intello du post-rock, pour s'aventurer du côté des boucles dansantes appuyées de façon excellente par le bassiste.
Donc, pour moi ce concert était vraiment tout ce qu'il fallait attendre d'un tel groupe !
De plus, après avoir discuté avec plusieurs des membres du groupe, il m'a été très bien expliqué qu'ils en ont bien marre de voir des gens qui viennent à leurs concerts en pensant voir du GY!BE (bien que les GY!BE soient énormes en concert, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit). Ils ont leur propre style, qui ne consiste pas à envoyer du son à burne à la fin de montées interminables, et c'est pour ça qu'on les aime !

Voila, sinon, un mot sur la première partie : Fago.Sepia. Ce groupe nous a offert un set fort agréable dans un esprit 'post-math-punk-rock jazzy' ...
Entre Yage, I Am Not A Gun et Steve Reich. Un groupe à suivre à mon avis !
Parfait   17/20





Recherche avancée
En ligne
166 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...