The Coral

Magic And Medicine

Magic And Medicine

 Label :     Epic 
 Sortie :    lundi 28 juillet 2003 
 Format :  Album / CD   

Après un premier album médiocre, The Coral nous présente son second méfait: "Magic And Medicine". Le fait de surpasser son prédécesseur, le bien-nommé The Coral, ne semble à priori ne semble donc pas irréalisable. Cependant, si ce méfait s'annonce comme une suite logique du précédent album, les thèmes développés sont plus fins et plus précis. Ainsi The Coral parvient à nous surpendre avec du folk de fort belle facture ("Liezah" ou "Pass It On") et quelques blues loin d'être ratés ("Talkin' Gypsy Market Blues"). C'est bien. Mais ce n'est pas non plus extraordinaire. On appréciera judicieusement le séduisant "Don't Think You're The First", "Bill McCai" ou l'énigmatique "In The Forest" mais on ne peut s'empêcher de penser qu'il manque quelque chose, que la magie n'est pas complètement là où qu'elle n'opère pas, tout simplement. C'est dommage.
The Coral donne pourtant l'impression de posséder un petit quelque chose de particulier; une folie douce et légère qui fait que cet album s'organise comme un joyeux bordel fourmillant d'idées. Mais, étonnamment, cette sorte de folie laisse presque indifférent. Les morceaux nous laissent un goût d'inachevé dans la bouche. On apprécie volontiers certaines chansons ou certains passages, mais la déception n'est jamais loin et se tient prête à vous serrer dans ses bras. Les petites ballades gentillettes ne suffisent pas toujours à captiver intensément l'auditeur, le charmer peut-être, mais certainement pas à l'exalter et à le transporter. Bien tenté, mais "Magic And Medicine" n'impose donc pas The Coral comme le groupe le plus passionnant de la scène pop britannique. Loin de là...


Correct   12/20
par X_Jpbowersock


 Moyenne 15.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 17 août 2006 à 20 h 23

Magic And Medecine apparaît comme l'un des meilleurs disques pop de toute la nouvelle garde anglaise actuelle. The Coral après un premier album jouissif et foutraque, nous fait vivre un instant hors du temps grâce à ce deuxième opus...

De références diverses, de Syd Barret aux Doors et aux La's, ils en extorquent le meilleur pour nous offrir ce bijou. "Pass It On" évidemment, folk et nostalgique, "In The Forest", voyage dans l'au-delà avec James Kelly poussé au plus lointain avec "Confession Of A.D.D.D". L'âge des protagonistes (19 ans) n'est pas pour rien dans l'innocence de ces mélodies sorties de contes extraordinaires comme "Eskimo Lament". C'est pourtant une étonnante maturité qui nous explose aux oreilles, notamment avec le single "Don't Think You're The First" sorte de blues halluciné... On en veut encore et toujours de ces chansons pas comme les autres, irréelles et intemporelles.

The Coral étonne donc tout son petit monde avec Magic And Medecine, objet de recherche de la perfection pop.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
343 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches