Coldplay

A Rush Of Blood To The Head

A Rush Of Blood To The Head

 Label :     Parlophone 
 Sortie :    lundi 26 août 2002 
 Format :  Album / CD   

Coldplay est un groupe qui vient de Londres. Le groupe sort en juillet 2000 son premier album Parachute. Deux ans plus tard, ils reviennent avec leur nouvel album intitulé A Rush of Blood tothe Head, co-produit par Ken Nelson, deja présent sur Parachutes.
Cette fois-ci Colday se surpasse et fait une entrée fracassante. La production est classieuse, les compositions intenses. On voit bien, à travers ce second album, que la concurrence avec Starsailors et Haven est loin d'étre terminée.
Un album qui s'écoute partout et n'importe quand, avec onze chansons bien ficelées. un petit bijoux.


Excellent !   18/20
par Stephanie


 Moyenne 13.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 06 décembre 2005 à 10 h 44

En ces heures de succès massif, de matraquage radiophonique, de Bercy et de Zeniths remplis comme des oeufs, de star-system pour Chris Martin et sa poulette, de clips sophistiqués et de dernier album pourtant mauvais, il est intéressant de se repencher sur le cas Coldplay.
Où la gangrène a-t-elle commencé ?

Le deuxième album de Coldplay se veut plus ambiteux que le fébril Parachutes et, cela le groupe le clame haut et fort dès sa sortie des starting-blocks : "Politik" et ses deux accords martelés (plus 4 autres sur la fin pour les pointilleux) a un côté profession de foi. 'Give me love over this' chante un Martin sans guerre à dénoncer.
Etonnemment, la suite ne sombre pas dans le romantisme exacerbé du premier disque. "God Put A Smile Upon Your Face" ou "Daylight" montrent, pour une fois, une influence Radiohead bien digérée, "The Scientist" est le pic romantique du disque qui fait crier les filles et "In My Place" et "Amsterdam" n'ont pas à rougir.
Oui mais le reste ? Insignifiant.
Le tube "Clocks" est censé ouvrir une nouvelle voie pour Coldplay et paf, on a trouvé. La gangrène commence là, avec ce titre grandiloquent, outrageusement prétentieux mais surtout totalement vain. Tout X&Y est là : chiant et long.
"Green Eyes" rappelle les niaiseries de Parachutes, "A Rush Of Blood To The Head", la chanson, idem, "A Whisper" est tout simplement mauvaise, ce chuchotement aurait gagné à se taire.

Une moitié de disque est très valable voire émouvante pour qui ne s'indigne pas d'un peu de sentimentalisme mais le reste est du remplissage tout simplement. Le succès massif est compréhensible, c'est bien troussé mais A Rush Of Blood To The Head ne tient pas deux rounds contre les disques auxquels on a pu le comparer ...
Pas mal   13/20



Posté le 29 octobre 2006 à 12 h 41

Ce Rush Of Blood To The Head est l'album qui a rendu Coldplay mondialement connu et c'est tout à fait logique, puisque ses chansons sont tout à fait formatées pour cela. Le problème, c'est que comme la plupart de ce qui a du succès en matière de rock, cela n'a pas de vrai fond, et on s'en lasse assez vite.
Cet album a à mon sens deux grands défauts: une trop grande présence du piano et des chansons trop marquées par l'antagonisme couplet-refrain (d'où sa popularité peut-être ?!), ce qui est sûrement la condition nécessaire pour que l'auditeur basique de pseudos radios 'pop-rock' s'y retrouve...
Alors que dire de cet album ? Oh il n'est pas mauvais, la voie de Chris Martin y est par moment envoutante, les arrangements sont de bonne facture, on peut dire qu'il se laisse écouter, je le sais car moi-même je l'ai beaucoup écouté pendant un certain temps. Mais N'attendez pas de lui qu'il vous permette d'accéder à une quelconque réflexion métaphysique ou même politique (ce qui était le cas avec Parachutes), ou que vous puissiez y découvrir de nouvelles choses après un grand nombre d'écoutes.
Coldplay est vraiment avec ce dique LE groupe pop-rock de la bande FM avec tout ce que ca a de péjoratif.
Sans intérêt   8/20







Recherche avancée
En ligne
129 invités et 3 membres
Vamos
R.i.p Auckward
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?