Coldplay

X&Y

X&Y

 Label :     Capitol 
 Sortie :    lundi 06 juin 2005 
 Format :  Album / CD   

ColdPlay est un groupe qui, même si il n'a jamais fait de la musique très originale, avait un je ne sais quoi de naiveté touchante qui le rendait très attachant (le titre "Yellow" en est le meilleur exemple...). Même quand le groupe est rentrée dans la categorie de "U2 à la place de U2", certains morceaux comme "The Scientist", nous faisaient penser que finalement ce groupe méritait sa place de dieux des stades, faisant de la musique populaire de qualité... et puis arrive ce triste nouvel album X & Y. Il est tout simplement navrant. Le premier titre, "Square One", est un mauvais copier coller de U2 période "Unforgetable Fire", 20 ans après en moins bien. A la suite "What If " fait plus penser à Elton john qu'autre chose. On pourrait continuer longtemps dans le descriptif méchant, tant les mélodies, les arrangements, la voix... sont aseptisés, tournent à vide. L'inspiration est restée au placard (même le single "Speed Of Sound" est faible). Les derniers titres du disque comme "Low" et "Twisted Logic" sont à mourir d'ennui et plein de clichés stadium rock ; ils viennent couler définitivement un groupe que l'on a eu tort de surestimé. Coldplay passe de la catégorie de grand groupe de pop commerciale à sombre niaiserie pour supermarché. Est ce vraiment une surprise ?? Non, mais on ne pensait pas que cela se ferait si vite. Bono peut dormir tranquille...


Très mauvais   4/20
par X_Elmo


 Moyenne 9.31/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 11 juin 2005 à 12 h 24

Résumé des faits : en 2000, après quelques EPs remarqués, le groupe sort chez une major "Parachutes", album humble, très bien écrit, peut-être trop pour certains qui s'empresseront de taxer le groupe de sous- Radiohead pour midinettes.

Néanmoins difficile de résister à cette voix, et aux mélodies impeccables et terriblement efficaces, troussées par le quatuor. Le succès est au rendez-vous, prenant de cours le groupe et à peu près tout le monde d'ailleurs (il s'en écoulera plusieurs millions).

Deux ans plus tard, Chris Martin et sa bande remettent le couvert avec la ferme intention de surprendre. En résulte le magnifique "A Rush Of Blood To The Head" qui durcit un peu le ton et fait taire un temps les critiques. La tournée qui suit est triomphale, donnant lieu à un enregistrement Live ainsi qu'à un DVD. Coldplay est devenu énorme, l'album se vendant à 15 millions d'exemplaires.
Ce parcours se prolonge donc maintenant avec la sortie de leur troisième effort, attendu comme le messie par pas mal de monde et surtout EMI, pour des raisons financières. Autant dire que cette surmédiatisation, si elle s'explique par le poids qu'a pris Coldplay, est évidemment ridicule au regard des albums plutôt humbles du groupe.
Alors ce "X&Y" me direz-vous ? ... Eh bien cet album oscille entre le Coldplay de "Parachutes" et celui des tournées des stades. L'équilibre est précaire bien évidemment, mais sur certains morceaux comme le superbe "Fix You" (probablement le meilleur titre de Coldplay, tous albums confondus) la magie opère à nouveau.
Tout commence donc par "Square One", donnant le ton de l'album avec ces claviers en avant. La guitare de Johnny Buckland ne tarde pas à faire son entrée, et le morceau s' il n'est pas à compter parmi les plus réussis du quatuor, reste une bonne entrée en matière. Suit "What If" ballade au piano, classique chez Coldplay. La mélodie est imparable. Le final du morceau fait penser au pont du "A Day In The Life" des Beatles, toutes proportions gardées bien entendu.
Bref, inutile de passer en revue tous les titres, l'album oscille entre gros morceaux taillés pour les stades et les ballades qui ont fait le succès du groupe. Alors bien sûr, certains morceaux sont poussifs comme "Talk" avec sa mélodie vocale doublée avec la guitare, ou encore "White Shadows".
L'album est un peu long et ne soutient pas la comparaison avec le précédent ; mais de "X&Y" à "Message" en passant par "Speed Of Sound", il contient assez de bons moments pour qu'on évite de le clouer au poteau sans appel.

Un dernier morceau caché laisse présager un retour aux sources pour Coldplay, ce qui ne serait pas pour me déplaire : une guitare un peu folk, une production à visage humain, un souffle quoi !
A noter la pochette : pour un album attendu à ce point, il fallait oser l'abstraction et le résultat est très convaincant.
Sympa   14/20



Posté le 12 juin 2005 à 21 h 26

Personnellement, je trouve le dernier Coldplay assez monumental ! Il est vrai qu'à la première écoute, l'oreille peut se détacher et ne plus faire attention aux morceaux, mais au fur et à mesure qu'on l'écoute, on se rend compte que c'est un bijou musical.

Le groupe a su varier les plaisirs et aller vers de nouveaux horizons, ce qui n'est pas facile pour un groupe qui a conquis tellement de coeurs! Ils ont osé, et le résultat est parfait.
Il sera sûrement nécessaire pour plusieurs personnes de l'écouter à différentes reprises. Mais je pense que c'est ce qui rend un disque inteéressant.
Il faut arrêter de croire que la musique est un art mineur que l'on met en arrière son, pour combler les blancs dans une discussion. La musique est un art plus que majeur, et il est nécessaire d'y faire attention et de l'écouter attentivement.
Le dernier Coldpaly a quelque chose de plus que les autres, sûrement une certaine maturité qui pointe le bout de son nez.

A tous ceux qui n'arriveraient pas accrocher à la première écoute, tant mieux ! Réécoutez-le et sûrement que là, vous pourrez l'apprécier comme il se doit. En tout cas ne passez pas à côté d'un disque pareil.
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 14 juin 2005 à 19 h 12

Ca dégouline, ça suinte... En fait, c'est arrogant de complaisance et de condescendance.
On pagaye, mais on essaye de tendre l'oreille ; quand même, c'est Coldplay quoi ! On se dit que ça finira bien par rentrer, les deux premiers y sont bien arrivés eux, très facilement même. Mais non, cette fois-ci, c'est trop ... Rien n'y fera.
Chaque morceau s'essouffle en moins de temps qu'il ne faut pour lire son titre sur le booklet (fort réussi, rendons à César ...).
Hormis la pochette donc, où pourra-t-on trouver de quoi sauver X&Y ?

Bon, je ne parle pas du succès commercial, bien sûr, déjà assuré bien avant sa sortie. Mais que reste-t-il de cet album après trois écoutes ? Tout y est délavé, lissé et complètement édulcoré, comme passé à la moulinette de la formatisation. Attention, il n'est pas livré avec des gants en caoutchouc, faites bien gaffe de ne pas le salir et de ne pas l'abîmer.

Ce troisième album aurait pu être une surprise, une prise de risques, reposant sur le succès des précédents. Une œuvre de créateur qui ne prouve plus, mais impose. Personnellement, c'est comme ça que je l'attendais, comme une offrande ... "Tenez, voici nos tripes, servez-vous !"
Au lieu de ça, X&Y ressemble plutôt à un bon de fidélité pour fans en manque ... "Allez, le voilà votre album, on l'a fait comme vous l'aimez, avec beaucoup de sauce !"

Apparemment, l'aventure n'est pas au cahier des charges du groupe pour le moment, c'est bien dommage.
Sans intérêt   8/20



Posté le 17 juin 2005 à 14 h 07

"Making Coldplay go top of the US charts is akin to re-electing bush for the second term. It's probably all the same people who did both. Also, I love the fact we can write this stuff now, and no one gets to retort in the q and a section. It's grand." - from Mogwai - official website.

Que dire d'autre ?... Ah ouais,écoutez le premier album si vous aimez le style car là, c'est l'indigestion, de la soupe pop à gogo, accrocheuse à souhait, tellement qu'elle en devient racoleuse.
Et deuxième écoute : plus rien. Du plat, du vide ... De toutes façons,vous n'avez même pas besoin d'acheter le disque (encore moins d'écouter tous les titres), à moins de vivre dans une grotte dénuée d'électricité, vous aurez à faire à cette grosse m...
Nul   3/20



Posté le 18 juillet 2005 à 13 h 13

Lisse, plat, mielleux à souhait, niais au plus haut point. Bref, Coldplay ne peut enthousiasmer que les fans de groupe faisant du sur place. Ah non, je me trompe, ils évoluent dans la production. En effet, Coldplay se dirige petit à petit vers ses peurs les plus profondes, être une synthèse (ratée) de U2 et de Radiohead. La prod donc. Elle est énorme, et absolument ridicule pour une groupe tel que celui-ci. Ce qui me plaisait avec Coldplay et son Parachut, c'est ce côté un peu folk, intimiste. Ici, de véritables symphonies de synthé, des murs de sons gachant des couches de guitares. C'est propre oui, mais on s'enmerde. Venons en à Chris Martin maintenant, car il est Coldplay à lui tout seul (compositeur [paroles-musiques], interprète [piano-guitare-voix]). Son charisme à trois sous est très loin de sauver le disque. Il est peut-être le personnage le plus crispant du rock anglais actuel. Son chant m'est insuportable. Le même ton sur tout le dernier album. J'ai appuyé sur "Stop" avant la fin.
Exécrable ! !   1/20



Posté le 26 août 2005 à 12 h 05

Je viens d'en terminer avec la lecture des quelques critiques du dernier Coldplay; et je dois avouer que dans l'ensemble je suis plutôt déçu des réactions ! Dans l'ensemble, X&Y est en effet largement déscendu... Non que je considère comme stupides ou indignes les commentaires défavorables, je voudrais juste apporter ici ma très modeste contribution à l'opinion collective à travers la révélation de mon humble avis personnel...

Car pour moi, sans être un disque exceptionnel, il mérite une certaine attention. Etant donné que je l'ai déjà écouté de nombreuses fois, on ne pourra me dire que j'écris dans l'enthousiasme d'une découverte.
La qualité générale de ce disque est donc pour moi positive.
Je m'explique. Certes, les synthés bien lyriques sont de sortie. Certes la voix de Chris Martin, souvent caressante et consensuelle, peut lasser les oreilles ayant besoin d'une dose quotidienne de son cradingue (j'en fait partie ! Si, si !). Certes on peut discerner un manque d'humilité dans la composition de morceaux quelque peu grandiloquents parfois (dans ce domaine, la palme reviens à Muse...).
Mais... Si le synthé, quoique baveux, est utilisé en vue d'une certaine esthétique et qu'il apporte du positif à une chanson, quel est le problème ?
Ecoutez donc la fin de "White Shadows" (la meilleure chanson pour moi), et dites-moi si le synthé en question n'est pas le parfait soutien aux parties vocales !
Mais... Dans la totalité, X&Y ne peut-il pas simplement être vu comme la tentative de découverte de la note parfaite, de l'harmonie simple et limpide ? A ceux qui crachent sans retenue sur ce disque, allez donc me pondre des mélodies aussi nickels que celles de "Fix You", "A Message" ou "Hardest Part" !
Bien sur, on peut reprocher l'aspect trop lisse...
Mais on peut également discerner une approche toute rock 'n' roll de la question par le groupe lui même. Pensons ainsi au riff de guitare de "Talk", qui répond à la voix inlassablement.
A ceux qui reprochent la facilité, objectons qu'actuellement la facilité n'est pas dans l'esthétique mais dans le revival crasseux et minable d'un hypothétique rock foutrement commercial, porté par tous les pitoyables groupes en "The", et les vrais faux punks (Good Charlotte, Blink, etc...), Linkin Park et bien sûr par nos hontes nationales que sont les Calogero et Emma Daumas !!!

Au final, je juge personnellement que X&Y ne restera pas au panthéon du rock 'n' roll et ne fera pas bouger ses fondements, pas de problème la dessus. Mais si d'autres groupes pouvaient avoir cette classe et cette délicatesse forcée, le rock irait beaucoup mieux que maintenant...
Très bon   16/20



Posté le 06 septembre 2005 à 19 h 58

Que dire de ce pourtant tant attendu troisième album de Coldplay, sinon que c'est une deception ? Trois ans pour ça serait-t-on tenté de dire ! "Speed Of Sound" est un single minable ! Dieu merci, si on se penche d'un peu plus près sur cet album, on trouve quand même encore quelques perles qui viennent sauver les meubles, dont les magnifiques "What If" ou "Fix You" qui nous font oublier un instant le niveau très moyen de cet opus !
Coldplay n'est pas mort mais il va falloir réagir sérieusement pour le prochain album...
Passable   11/20



Posté le 07 septembre 2005 à 16 h 46

X et Y, qu'est-ce que c'est que cette daube ?! Je ne suis pas un grand amateur du groupe londonien, mais Coldplay m'avait habitué à bien mieux sur leurs premiers LP A Rush Of Blood To The Head et Parachutes. Après deux albums qui ne m'ont vraiment pas laissé indifférent, celui-ci est particulièrement insipide, tout comme l'allure de la pochette, intriguante mais vomitive. J'ai beau le retourner dans tous les sens et le réécouter, il n'y a rien à faire qu'à écouter du vide. "Speed Of Sound" est la seule piste qui sorte un peu du lot sans être bouleversante; mais bien évidement, c'est celle-ci qu'on nous arrose à longueur de journée sur les ondes. Ce disque m'inspire un mot: inertie.
Insipide   7/20



Posté le 14 septembre 2005 à 10 h 46

Ce groupe m'a toujours ennuyé, à part peut-être sur Parachutes, sur lequel Chris Martin et ses poppeux gentillets bénéficiaient sinon de l'effet de surprise, tout au moins de quelques morceaux de bonne facture. Depuis, ils s'embourbent dans leur pop pour stade et pour coeurs brisés, ne font preuve d'aucune inventivité, ne surprennent pas, pire... ne montrent aucun audace, aucune intention d'aller de l'avant, de montrer autre chose. Il en résulte un ennui mortel, que l'on sentait poindre sur A Rush Of Blood To The Head et qui prend ici des proportions gênantes. On attend bien autre chose...
Désolant.
Mauvais   5/20



Posté le 16 septembre 2005 à 22 h 29

Ici c'est clairement le 'gros coup' que Chris Martin et ses potes ont tenté, ils connaissent à n'en point douter leur Dico du rock et ont cherché à livrer THE truc qui fait mal et qui marque l'histoire... C'est un peu loupé.

"Square One" laisse espérer de bonnes choses et un peu d'audace malgré son côté Dire Straits, et "What If" est assez jolie, genre contrepartie d'"Imagine" et ensuite plage 3, patatra ...
On sombre ici et pour quasiment le reste du disque, dans une grandiloquence quasi pénible qui sied fort mal à Chris Martin et ses copains, et on se met à regretter les chansons naïves et simples de "Parachutes", qui n'était déjà pas faramineux. Mais là, trop d'échos, trop de reverbs, trop de 'chantons tous en choeur car nous allons changer le monde avec notre belle musique' etc, etc ...
Tout n'est pas mauvais au contraire, mais Coldplay livre ici un album trop brillant, trop parfait et on peut difficilement s'y attacher émotionellement, un peu à l'image de la voiture de sport flambant neuve qu'on ose pas sortir par peur de l'abîmer. A la fin, on préfère sa Twingo pourrie, car on a une affection pour elle autre que celle des billets qu'on a allongé.
Ce disque semble taillé pour l'énormité, pour les stades, mais il laisse l'auditeur froid, aucune chanson n'a ce même parfum de sincérité, cette simplicité charmante qu'on pouvait ressentir dans "Yellow" ou "The Scientist"...Trop peu d'émotions vraies ici.
En soi, "X&Y" n'est pas mauvais mais il sonne bizarrement comme un échec, l'échec de Coldplay de passer à la vitesse supérieure (malgré un bon "Speed Of Sound" dont le mattraquage perpétuel est, comment dire, pénible et gâche le charme du titre).

Il est sûrement bon que des groupes tentent des gros coups, ça a donné des "Songs For The Deaf", des "Mellon Collie ..." ; mais ça a aussi donné des "Be Here Now", des "Unforgetable Fire", des "Frances The Mute" ...
On espère l'avenir de Coldplay plus simple.
Sans intérêt   8/20



Posté le 09 août 2006 à 10 h 20

Tout le monde attendait ce troisième opus de Coldplay, que l'on aime ou pas il faut bien avouer que ce groupe était sur toutes les lèvres. En effet, pour leur deux premiers album le groupe a réussi a crée un véritable effet de surprise. Malgré le fait que ces albums n'ont pas révolutionné le monde de la musique, il faut avouer que Coldplay avait un petit quelque chose en plus que les autres groupes de pop du même genre. Bref, c'était la position idéale pour eux, adulé du grand public mais pas détesté des amateurs de musique indé. C'est là qu'arrive le 3ème album: X&Y...
X&Y un album qui a nécessité 3 ans de préparation, le groupe nous assure que le ton sera radicalement différent et que c'est l'album qu'il ont le mieux soigné. Moi je dirais que l'album est trop soigné, le son est trop lisse (ça rentre d'une oreille et ça ressort de l'autre), les titres semblent formatés pour la radio. Peu après la sortie de l'album "Speed Of Sound" passe en boucle sur des radios quelconques (du style N...J), l'image du groupe change complètement. J'ai eu beau essayer de me convaincre que peut-être un ou deux titres étaient à sauver de cet album mais finalement je ne crois pas tout est a jeter. Un essai pour rien de la part de Coldplay.
Très mauvais   4/20



Posté le 10 février 2007 à 01 h 26

Je préfère faire des chroniques d'albums que j'ai aimé plutôt que d'albums qui ne m'ont pas plu. Mais là, je ne peux pas m'empêcher, cet album est totalement nul, du début à la fin.

Coldplay nous avait habitué à faire des albums inégaux, composés de bonnes chansons et de mauvaises. Ici, déjà, et la critique pourrait s'arrêter là, je ne vois aucune, mais alors absolument aucune bonne chanson. Les singles "Speed Of Sound" ou "Fix You" sont creux.
Coldplay nous avait également habitué à nous faire des chansons rythmés comme "Yellow", et bien là, rien. Du plat, du creux, en bref, rien.

Alors Coldplay pouvait être considéré à un moment comme un groupe sympa de pop joviale. C'est devenu un groupe chiant à mourir !
Nul   3/20



Posté le 12 février 2007 à 11 h 31

A voir les chroniques on finit par se demander si Coldplay, avec cet album, sort définitivement du rock indé. On peut répondre tout de suite, non. La meilleure preuve en est que le groupe a refusé de finir le disque dans les délais souhaités par la maison de disques pour qu'il soit complètement parachevé, passant ainsi à côté d'une prime assez importante...
Alors en voyant les chroniques sur cette page, on se dit 'comment se fait-il que cet album qu'on nous annonçait comme celui de ce début de siècle en soit arrivé là ?'
Autant le dire tout de suite, ce X&Y n'est en effet pas l'album de ce début de siècle... Cela dit les compositions sont assez recherchées, les instrumentations plus fouillées que sur leurs précédents opus, la plupart des morceaux s'approchent des 5 minutes... C'est vrai que ça se rapproche assez de U2, mais bon, en n'en gardant que les meilleurs aspects.
Les style est assez aérien et il est vrai, un peu lisse. Les chansons qui rendent le mieux avec le style adopté tout au long de l'album sont les plus rythmées. Ainsi, "Square One", "White Shadows" ou "Speed Of Sound" sont de vraies réussites, et vraiment innovantes. Les chansons qui se rapprochent plus de ballades, sont en revanche, chiantes pour la plupart et assez lisses.
Enfin bon, globalement, il y a des idées dans cet album, et quelques chansons vraiment très réussies, si bien qu'au terme d'une écoute entière se dégage une réelle impression de qualité, mais c'est trop plat.
Sympa   14/20



Posté le 23 février 2007 à 17 h 24

Désolé mes amis d'XSilence, j'aime cet album. Il fallait que je me fasse une opinion de cet album (après toutes les mauvaises critiques que j'ai pu lire), et c'est une assez belle surprise, avec cet opus Coldplay ne me déçois pas ; Des chansons comme "White Shadows", "Fix You", "Talk", "X&Y", "Speed Of Sound" sont vraiment envoûtantes, et vraiment bien travaillées.
Toutes les chansons comportent leur propre identité, aucune ne se ressemblent, mais il y a tout de même des ratés : "Twisted Logic", "Low" ; qui sont un peu plates et pas au niveau du début de l'album...
Chris Martin a toujours sa voix de fausset si agréable et si bien transposée dans les chansons...
Très bon   16/20



Posté le 23 avril 2007 à 12 h 40

En voyant toutes ces chroniques plutôt négatives, je me dis que Coldplay mérite mieux.
Premièrement, cet album est le dernier du groupe, pour ma part j'ai adoré les deux premiers mais celui-ci semble marquer un pas pour le groupe.
En effet, on y entend de nouvelles compositions, certes on y entend du Coldplay mais il me semble que X & Y mérite mieux que des commentaires négatifs, assez faciles sur ce genre de musique.
Je m'explique ce que dégage le disque n'est que le reflet de l'évolution du groupe de Chris Martin, ils n'ont pas encore évolué justement.
Mais ici, l'album suggère cette question : "Appréciez-vous écouter du Coldplay ?"
Parce que cet album semble plat, lisse ou trop artificiel aux premières écoutes, je le réécoute. Et certaines chansons sortent du disque, l'album est de qualité. Le groupe anglais arrive toujours à écrire ces mélodies propres que l'on aime entendre. On peut donc remarquer "What-if", "White Shadows", "X&Y", "A message" ou encore "Hardest Part". On entend des guitares, du piano et du synthé et la voix de Chris Martin toujours agréable.
L'ensemble est bon voir très bon et dégage une certaine harmonie même si l'album ne va pas révolutionné le rock aujourd'hui, Coldplay signe ici un très bon disque avec certaines chansons à retenir. Il mérite donc une certaine attention lorsqu'on l'écoute.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
53 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :