Mount Eerie

Sauna

Sauna

 Label :     P.W. Elverum & Sun 
 Sortie :    mardi 03 février 2015 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

À l'heure où j'écris ces lignes je suis malade comme un chien ; la gorge à l'image du champ de bataille de Verdun, la voix embarquée avec Jules Verne jusqu'au centre de la Terre, le nez plus bouché que Beethoven lors de l'enregistrement de son dernier tube. Dans cette situation le dernier Mount Eerie est devenu mon meilleur allié. Tel un commercial retors qui s'ignore, et ce au plus grand mépris de l'éthique indé, je m'apprête à vous vendre un disque comme je vendrais le dernier sirop contre la toux, pour peu qu'il soit efficace (si un représentant de l'industrie pharmaceutique voulait bien, au passage, parcourir ces quelques lignes et agir en conséquence, ça aurait au moins le mérite d'augmenter les ventes de Phil Elvrum). Ce disque, c'est Sauna, et quoi qu'on en pense, il n'a pas volé son nom.

Sauna® agit comme un baume. Il recouvrira les parois irritées de votre gorge comme le ferait une pleine cuillère de miel, ce qui vous aidera à retrouver une voix fluette à l'image de celle du docteur Elvrum lui-même. Pris d'assaut par les feuilles de sopalin et/ou de PQ qui vous auront servi de mouchoir, cette excroissance biscornue et effritée qui fut un jour votre nez retrouvera sa douceur d'antan dès lors que Sauna® s'y étalera comme une véritable crème hydratante.

Toujours sceptique ? Pas de problème, si cette sommaire présentation n'aura su vous convaincre, lisez donc ce témoignage d'un Xsilencieux ordinaire, qui aura su adopter Sauna® : " Franchement, au début moi non plus j'y croyais pas trop. J'avais un peu peur pour tout vous dire. Je m'étais renseigné ; ça fait longtemps que je suis les avancées du docteur Elvrum en matière de médicament. Les dernières avaient assez clairement laissé paraître une orientation de plus en plus synthétique. Clear Moon®, puis Ocean Roar® étaient lardés de drones d'orgues, de claviers bourdonnants, le docteur allait même jusqu'à nommer certains de ses composants "Organs" ou encore "(synthesizers)". C'est pas que ça me dérangeait en soi, après tout ça faisait plaisir d'avaler des cachets aussi doux, mais là en voyant débarquer son Sauna® j'ai vraiment cru qu'il avait brisé son alchimie légendaire – que lui envient ses concurrents des laboratoires Distorsion Inc. et Songwriter & Cie – et mis sur le marché un produit trop doux et lénifiant pour garder un quelconque effet antibactérien. Et ma première utilisation de Sauna® n'aura fait que confirmer mes craintes. A vrai dire, je n'avais même pas suivi les effets du médicament jusqu'au bout, m'arrêtant au premier composant. Mais voilà, le temps aidant, j'ai fini par me faire une raison, je me suis dit 'Martin, t'as chopé une plaquette entière, tu vas quand même pas la laisser pourrir là ? Ça ne coûte rien de réessayer un coup, ne serait-ce que pour éviter un gâchis complet.' Dès le deuxième comprimé, les choses se sont effectivement radicalement améliorées. Nimbé d'orgue et de drones, Sauna® l'est pour sûr, mais ce qu'il abrite en son sein, derrière son cocon zen, demeure à l'image de la production du docteur jusqu'ici : intime, envoûtant, propre à délivrer des paysages à la chimie intrigante. Comme toujours chez cet excentrique d'Elvrum, certains composants sont un trop longs en bouche, et d'autres bien trop brefs ; mais avec le temps on a appris à lui pardonner cet étrange sens du montage et laisser notre imagination combler les blancs et ignorer les étranges arrières-goûts. Sauna® ne sera probablement pas à utiliser en toutes circonstances ; pour que son effet soit optimal il requiert des conditions assez particulières. J'espère que tout cela saura vous convaincre d'acheter et d'adopter vous aussi le produit Sauna®, d'autant plus que la firme ne me paye absolument pas pour en faire la pub *clin d'œil clin d'œil* "

Afin que la consommation de Sauna® puisse s'effectuer de façon éclairée voici quelques précautions à l'usage du consommateur. Sauna® peut être délivré sans ordonnance dans votre pharmacie locale. Il est recommandé de ne pas excéder plus de 4 comprimés par jour afin d'éviter tout risque de perturbation de l'horloge interne de l'usager. Pas de contre-indication chez la femme enceinte ou chez l'enfant de moins de 3 ans : Sauna® se veut un produit universel. L'ingestion du médicament doit se faire par voie orale exclusivement, en laissant fondre le comprimé sur la langue – surtout, ne pas le gober, pour mieux en garantir l'action. Les effets secondaires que peut provoquer l'utilisation de Sauna® sont les suivants :
-Chez 10% des usagers : Endormissement total, irritation de l'humeur, fourmis dans les jambes.
-Chez 20% des usagers : Légère dépendance aux effets relaxants, bâillements épisodiques.
-Chez 50% des usagers : Fort désir de découvrir le reste des produits des laboratoires ElvrumPhil©, curiosité non-pathologique envers le prochain produit des laboratoires ElvrumPhil©.


Très bon   16/20
par X_Wazoo


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
137 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :