Thurston Moore

The Best Day

The Best Day

 Label :     Matador 
 Sortie :    mardi 21 octobre 2014 
 Format :  Album / CD   

Ah la vie nous joue parfois de drôles de surprises. Tu t'installes à Londres et tentes de démarrer une nouvelle vie. Tu rencontres ce guitariste dans une première coloc avec qui tu tripes bien et avec qui tu décides d'écrire des morceaux, puis faire la tournée des bars. Tu sens que l'alchimie passe bien et t'en profite pour tester tout ça à travers l'Europe. Et puis de retour à Londres tu apprends que tes vieux potes passent dans le coin pour faire quelques concerts. C'est cool il te manquait justement un batteur, qui de mieux qu'un mec qui te connait jusqu'au bout des baguettes ? Et puis tu te dis que deux guitares et un batteur c'est cool mais tant qu'à faire autant compléter le tout avec une personne pour parfaire la session rythmique. Ça tombe bien, ce guitariste connait une nana qui se fait chier en ce moment et qui claque plutôt bien derrière son instrument. Au final, tu te retrouves sans trop savoir comment avec un nouveau groupe, et tu te rends compte, que plane au dessus de toi l'ombre d'une vie que tu souhaites dépasser.

Et si ce groupe était ta thérapie, si ce groupe te permettait d'aller de l'avant. Alors tu te lances corps et âmes dans un nouvel album. Tu te dévoiles petit à petit, long instrumentaux ponctués de petites notes dissonantes sans pour autant être noisy, le tout parsemé d'un chant à la limite du spoken word évoquant Marc E. Smith. Ça jam sévère et du coup tu commences à prendre confiance en sondant des terres non explorées jusque la, ajoutant une touche country à ce son alternatif que tu polis depuis tant d'années. Même ton guitariste se lâche, dévoilant ses talents de shredder. Oui définitivement tu es bien entouré. Tu en profites pour refaire un petit tour du coté du punk hardcore que tu chéris tant. Une fois tes marques prises, tu te lances dans quelques petits arpèges, tu es rapidement suivi par tes nouveaux camarades de jeu. Les guitares s'emmêlent délicatement, la session rythmique fait le boulot, la magie opère. Tu te sens bien, tu n'avais pas aussi bien joué depuis longtemps, et, sans prévenir, tu fais monter la tension d'un riff bien senti pour enchainer sur quelques vagues de noise et retomber sur tes pattes en calmant le jeu sur tes arpèges initiaux. Tu souris bêtement d'excitation car tu sais au fond de toi que tu viens de sortir un tes meilleurs morceaux de ces dernières années. Tu te dis qu'avec ce groupe tu en as encore sous le pied, assez pour un dernier morceau pop/punk assurément cool.

Oui tu t'es retrouvé, alors bien sûr on ne manquera de te parler de cette ancienne vie, mais on sent que tu as passé le cap et que tu retrouves enfin un grand plaisir à jouer de la musique et cela pour notre plus grand bonheur.


Parfait   17/20
par PopLaBoubou


 Moyenne 17.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 26 novembre 2014 à 15 h 34

The Best Day c'est celui où tu poses pour la première fois l'oreille sur ce nouvel album de Thurston Moore.

C'est celui où tu prends une nouvelle baffe en pleine face par ces premières notes de "Speak To The Wild", celles qui te rappellent tout l'amour que tu portes à son regretté (provisoirement ?) groupe Sonic Youth. C'est celui où tu restes hypnotisé, onze minutes durant, sur "Forevermore" en buvant volontiers ses paroles poétiques pleines d'émotion. Celui où un esprit mystique, cousin du Led Zeppelin, s'invite sur les acoustiques "Tape" et "Vocabularies". C'est également celui où vous pouvez vous abandonner à vos rêves, accompagné de la magnifique envolée instrumentale "Grace Lake"; celle qui vous emmènera haut, très haut vers le paradis du son, pour mieux vous rattraper par la suite et vous renvoyer dans les bras si doux de la mélodie parfaite. Cette chanson est un véritable bijou auditif qui prouve, si c'était encore à prouver, tout le sens mélodique et la créativité inépuisable du professeur Moore. C'est "Germs Burn", cet hommage aux Germs tantôt punky, tantôt mélodique, en guise de conclusion parfaite.
Mais "The Best Day" c'est aussi ce morceau tubesque et complètement addictif, de quatre minutes et demie, qui lorgne volontiers vers des sonorités que R.E.M. n'aurait pas renié. C'est cette chanson qui peut aisément se classer parmi les meilleures du sieur Moore. C'est cet album que l'on peut compter parmi les plus réussis de son génie créateur.
En fait, seule une "Detonation" est là pour amener un petit nuage sombre, juste histoire de dire qu'il pourrait y avoir, une prochaine fois, un autre jour encore meilleur que celui-ci.

En attendant, je me plais à rester dans cette boucle temporelle qui me repasse ce Best Day encore et encore. Qu'on est bien là, accompagné de ce grand Monsieur ; j'y suis et j'y reste... Forevermore !
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
124 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?