Allah-Las

Worship The Sun

Worship The Sun

 Label :     Innovative Leisure 
 Sortie :    mardi 16 septembre 2014 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

'Je te propose un voyage dans le temps' disait l'ami Akhenaton. Ici nulle question de danses locales chères à nos amis du sud de la France, mais un retour toujours ambitieux et périlleux dans les années 60. Après un premier effort parfaitement maitrisé en 2012, les californiens reviennent donc cette année avec l'espoir de nous faire visiter, le temps de 14 titres, cette époque qu'ils transpirent par tous leurs pores.

Bon je ne vous laisserai pas le temps de la surprise, la mission est ici parfaitement réussie, et pourtant la rencontre avec l'album n'avait pas forcement commencée de la meilleure des manières. Premier titre que le groupe avait laissé filtré, "501-405" se devait d'être le fer de lance de l'album, titre savamment choisi pour donner à l'auditoire impatient de connaître la suite de l'aventure. Et là, contre toute attente, l'effet fut complètement inverse. Le titre n'est pourtant pas mauvais, loin de là, cependant comme une pièce de puzzle isolée, il a fallu attendre la suite de l'œuvre pour en apprécier le contenu. Alors que je pensais laisser cet album aux oubliettes, le groupe nous distille petit à petit d'autres morceaux, pour nous rappeler qu'il ne fallait pas les enterrer trop tôt. "No Werewolf" est donc le second morceau à passer par mes oreilles. Grosse caisse qui tabasse d'entrée, guitares inspirées, le groupe nous propose ici une version remise à jour de "Werewolf" du groupe The Frantics et le résultat est tout simplement bluffant. A l'instar d'un "All Along The Watchtower" par Hendrix, ou d'un "It's Only Rock Roll" par Thurston Moore, la reprise éclipse complètement l'original.

C'est en récupérant les autres pièces du puzzle, que l'on se rend vraiment compte de la qualité de ce disque. A une époque où l'on critique certains albums sur leur cohérence, on retrouve ici une ligne musicale bien définie et parfaitement maitrisée. Et bien que les titres soient tous bons indépendamment les uns des autres, ils sont tout simplement sublimés lors de l'écoute complète de cet album.

Allah-Las réussit donc l'exploit de nous fournir avec ce Worship The Sun, une œuvre d'une meilleure facture que la première et ce n'était pourtant pas un pari gagné. L'album fera certainement parti des grands crus de l'année 2014 et se bonifiera sans aucun doute avec le temps.


Intemporel ! ! !   20/20
par PopLaBoubou


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
544 invités et 1 membre :
François Corda
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?