Allah-Las

Paris [Elysée Montmartre] - vendredi 04 octobre 2019

Vendredi soir arrive, et s'amplifie à son approche la hâte de voir Allah Las en concert pour la première fois.

Direction l'Elysée Montmartre : la salle est grande ; rénovée il y a quelques années, ça se voit et c'est joli. La scène est déjà occupée par Maston, le californien venu jouer la première partie, et c'est très bien. Le projet semble tenu par un seul gars, Franck Maston, mais beaucoup de musiciens et instruments sont présents (percussions orientales, flûte...), c'est d'ailleurs principalement instrumental avec quelques chœurs. Après m'être renseignée je vois qu'il a travaillé aussi avec Jacco Gardner, pas étonnant vu le style. Bref, super première partie, je réécouterai ! Ils sont bien applaudis.

C'est maintenant au tour de Allah Las. Miles Michaud (guitare/chant), Pedrum Siadatian (guitare, bottleneck de temps à autre), Spencer Dunham (basse) et Matthew Correia (batterie) sont accompagnés de deux musiciens, un aux claviers (il avait une guitare slide aussi) et l'autre aux percussions / tambourins. Ils nous mettent dans l'ambiance par l'instrumentale mais pas des moindres "Sacred Sands". Ensuite, c'est une déferlante du nouvel album LAHS qui nous enchante tout le long du concert, ça ne présage que du bon pour sa sortie prévue une semaine plus tard (mais en vente au stand de merch !). On en reconnait les trois titres déjà sortis à ce jour, disséminés à intervalles réguliers dans la soirée : "In The Air", "Prazer Em Te Conhecer", "Polar Onion" (petite préférence pour cette dernière). Les titres phares ne sont pas pour autant mis de côté : "Had It All" ou encore "Tell Me" sont entonnés par le public. Au final l'album qui ressort le plus est leur premier et efficace Allah Las qui porte bien ce style solaire et adoré des 60s dans lequel ils s'inscrivent. Lors du rappel, l'évident "Catamaran" sera d'ailleurs honoré.

Un de mes moments favoris du concert : la surprise d'entendre "Raspberry Jam". Ce titre instrumental provient de la bande originale du film de surf "Self Discovery for Social Survival", coproduit par le label Mexican Summer et la marque Pilgrim Surf. C'est un projet rassemblant surfeurs et musiciens pour honorer en images et musique le sport et l'ambiance qui va avec. Apparemment les artistes invités (Allah Las, mais aussi Connan Mockasin ou Andrew VanWyngarden de MGMT) ont créé la bande originale sur le moment, en osmose avec les sportifs. Pas vu le film (sorti en juin 2019), en tout cas la BO vaut le détour rien que pour les titres d'Allah Las (qui portent le nom de diverses confitures aux fruits rouges).
Bon bref, en tout cas aux premières notes de basse ça a tilté dans ma tête : "hé mais c'est la BO du truc de surf, trop bien qu'ils jouent ça là maintenant tout de suite" !

Merci Allah Las vous ne m'avez pas déçue, vous inquiétez pas je suis loin d'être Las !


Excellent !   18/20
par Bora-bora


  Setlist :
Sacred Sands
Busman's Holiday
Fish On The Sand - cover
Keepin Dry
No Werewolf
Tell Me
Had It All
In The Air
Roco Ono
Light Yearly
On Our Way
Catalina
Sandy
Brittany Glasz
Polar Onion
No Voodoo
Rasperry Jam
Catamaran


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
362 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused