Plaid

Rest Proof Clockwork

Rest Proof Clockwork

 Label :     Warp 
 Sortie :    lundi 21 juin 1999 
 Format :  Album / CD   

Deuxième album de Plaid sur le label Warp, après le très réussi "Not for Threes", nos deux acolytes confirment l'étendue de leur talent en nous offrant un petit bijou d'inventivité mélodique et sonore. En effet, ce sont ici des influences multiples qui sont mixées à la sauce electronica avec bonheur, et l'on ne tarde pas à sentir une véritable addiction envers certains morceaux tels que "Ralome", le planant "Jazzy", ou encore "Dang Spot", jouissive ritournelle electro-pop.
Bien sûr, l'album part dans tant de directions différentes qu'on peut ressentir une sensation d'éparpillement, comme si Plaid continuait à se chercher. Mais là où d'autres s'enlisent parfois dans des démonstrations peu convaincantes, Plaid, lui garde son coté ludique, jamais "prise de tête" (terme d'ailleurs bien creux), sans jamais oublier d'expérimenter.
Si l'on veut vraiment pinailler, on pourra trouver "Buddy" un peu longuet, et pas vraiment transcendant, mais l'on ne manquera pas de jeter une oreille sur le magnifique "Dead Sea", où synthés et violons se conjuguent pour nous offrir un voyage onirique de toute beauté.
Et si l'on ne trouve aucune voix dans cette album (à l'exception de la chanson cachée ), "Rest Proof clockwork" reste comme même l'un des albums d'electronica les plus humains, les plus sensibles (avec le reste de leur discographie bien sûr).


Très bon   16/20
par Burette


 Moyenne 17.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 16 janvier 2010 à 16 h 31

La crédibilité du label Warp fait que chaque groupe qui y signe bénéficie d'une identité forte dans la musique électronique (et désormais dans le rock et le rap).

Plaid est l'un des groupes chefs de file du label, avec un son bien à eux, qui se retrouve d'album en album.

Rest Proof Clockwork est toutefois un peu différent des autres, que ce soit du Not For Three's (son prédecesseur), ou de Double Figure ou encore Spokes.

Dès l'ouverture, on ressent une influence très hip-hop : le titre "Shackbu" et ses scratchs, choses nouvelles et uniques dans la discographie du groupe.

Le titre "Ralome", au contraire contraste par la prédominance de guitare dans ce morceau calme, avec une rythmique jazzy et pour une fois, pas déstructurée.

Le groupe tente ensuite avec succès de changer de style sur chacun des titres (avec un "Dang Spot" complétement dingue !!).

Pour ceux qui connaissent bien les autres albums, le titre "Last Remembered Thing" est celui qui se rapproche le plus du futur Double Figure.

Musicalement, il s'agit sans aucun doute de l'album le plus riche de Plaid, et probablement l'un des meilleurs albums de Warp.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
248 invités et 1 membre :
Happy friday
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?