Hüsker Dü

Zen Arcade

Zen Arcade

 Label :     SST 
 Sortie :    1984 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Avec Zen Arcade sorti en 1984, Hüsker Dü frappe un grand coup. Mêlant punk, noise, rock expérimental et même pop, Zen Arcade, le quatrième opus du groupe, est un album dense et complet proposant pas moins de 23 titres incendiaires, joués rapidement et violemment.
Véritable mur de son imposant, Zen Arcade est un véritable hymne au rock, à l'énergie et à l'électricité. La section rythmique de Hüsker Dü est ici implacable et soutenue par une basse lourde, rapide et violente, laissant ainsi libre court au jeu de guitare dynamique de Bob Mould ainsi qu'à son chant enragé et impulsif.
On ne compte pas un seul temps mort dans cet album joué pied au plancher. De "Something I Learned Today" à "Reoccuring Dreams", tous les morceaux sont excellement construits et impeccablement produits.
Véritables moments de fougue et de déchainement, "Pride", "Broken Heart, Broken Home", "Indecision Time" ou "Beyond The Threshold" foutent un magistral coup de boule à la scène rock underground américaine des années 80. De plus, Hüsker Dü impressionne en se permettant même de cotoyer le rock expérimental, avec les siamois "Dreams Reoccurring" et "Reoccurring Dreams", dans lesquels les progressions bruitistes des morceaux laissent l'auditeur hébêté face à ce déluge sonore.
Et dans tout cet amas et ce fracas d'électricité, de puissance, de violence et de fureur, se trouve quelques morceaux inattendus. "Never Talking To You Again" est un splendide titre, joué à la guitare acoustique avec un léger chorus, qui fait réellement son effet. "One Step At A Time" et "Monday Will Never Be The Same" sont deux instrumentaux délicats joués au piano qui surprennent littéralement l'auditeur. Enfin, le magnifique et très planant et répétitif "The Tooth Fairy And The Princess" trouve idéalement sa place avant le réaliste et speedé "Turn On The News".
A l'origine sorti en double album, Zen Arcade est un monument du rock américain underground des années 80. Peut-être difficile d'accès pour certains, Zen Arcade est tout simplement exceptionnel et est devenu une influence évidente pour énormément de groupes des 90's.


Excellent !   18/20
par X_Jpbowersock


 Moyenne 17.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 28 avril 2004 à 22 h 34

Comment qualifier un album de cet acabit?
On s'attaque à du gros. "Zen Arcade", c'est le miracle qui se produit quand toute la puissance et la rage du hardcore rencontre l'émotion et la sensibilité ("Chartered Trips") . Ca prend aux tripes, ça assome, ça enrage et ça plonge dans des abîmes de mélancolie.
Il faut s'y attarder; à première vue, certains y verront de la bouillie sonore, alors qu'en réalité c'est un diamant brut.
En fait, Hüsker Dü, c'est pas une immense vague que tu prends dans la figure : au dernier moment, elle te transporte tout doucement pour te déposer sur la grève.
C'est chargé d'émotion, exprimée d'une façon hyper efficace par des mélodies percutantes et un rythme fou ( "I Will Never Forget You" ), mais pas toujours ! Tout est dans la nuance, preuve de richesse. Certaines chansons sont très calmes, et pas moins réussies.
Il y a une vraie puissance créatrice menée par Bob Mould et Grant Hart qui ensemble, donnent une richesse incroyable à la musique, dans des styles qui leur sont propres.
C'est percutant, tourbillonnant, c'est de la magie, un des meilleurs albums de tous les temps, à mon avis.

"Zen Arcade", c'est pas compliqué, c'est ce que j'ai envie d'entendre !
Intemporel ! ! !   20/20



Posté le 05 juillet 2005 à 09 h 51

"Zen Arcade" est une expérience artistique. Le disque est révolutionnaire, fondateur et fait date dans l'histoire du rock. Mais il n'est pas parfait, loin de là ; il n'est pas abouti.

Les génies créateurs Mould et Hart, tellement différents, se déchaînent. On prend 1heure 10 de magie musicale, sans trop comprendre ce qui nous arrive. Toutes les idées, tous les coups de baguette magique sont là, sans pour autant être mis en relief. Tout se côtoie là.
Déjà le nombre de chansons et la durée effraient : 23 titres, 70 minutes. Et alors que dire de la date : 1984 !
Cet album est un Omni: Objet Musical Non Identifié. Attention, disque pour initiés ! Sans préparation, sans a priori positif sur cet album de ce groupe culte, on ne peut pas appréhender ce disque.
Ce disque est Trop : trop long, trop diversifié, trop bruyant, trop novateur, trop riche ... Il ne pourra satisfaire que certains spécialistes, les plus motivés. On n'écoute pas cet album pour se divertir, on écoute cet album comme un chef d'oeuvre avant-gardiste, technique et difficile : avec professionalisme et attention de tous les instants.
Il semble que je ne sois pas encore un professionnel ... Certains moments (je n'arrive pas à découper cette oeuvre, à voir clairement les différentes chansons, etc ) me prennent, m'interpellent ... mais je n'arrive pas à tenir la distance.
Bon   15/20



Posté le 16 septembre 2005 à 21 h 24

Ce "Zen Arcade" du trio drivé par Bob Mould, que l'on pourrait considérer comme grande influence et père spirituel de Black Francis, rassemble tout ce que le rock doit intégrer. Guitares furieuses, rythmique ayant perdu la tête, voix s'époumonant ou suintant l'émotion, expérimentation, simplicité aussi, tous les ingrédients et tous les chemins choisis par le père Mould ménent à la réussite.
Furie hardcore et sensibilité pop, un peu à l'image de ce que feront des groupes comme les Pixies et Sonic Youth, le coté expérimental venant parachever le tout et démarquer le groupe, lui apporter sa particularité et surtout le petit plus par rapport aux autres groupes de cette mouvance.

Une réussite totale.
Parfait   17/20







Recherche avancée
En ligne
521 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard