The Ting Tings

Sounds From Nowheresville

Sounds From Nowheresville

 Label :     Columbia 
 Sortie :    lundi 27 février 2012 
 Format :  Album / CD   

Avec un premier album ultra efficace, taillé pour les festivals et les fêtes de lycéens, The Ting Tings avait rencontré un beau succès commercial, singles radio-friendly et grosse tournée aidant.
Dire en revanche que We Started Nothing fut acclamé par la critique, c'est autre chose, car trop édulcoré et commercial.
Quatre années sont passées et le duo formé par Jules de Martino et Katie White signe enfin son retour avec un Sounds From Nowheresville accouché dans la douleur.

Ce second opus, c'est un peu le changement dans la continuité. Le ton global reste à la fête avec peut-être un peu plus d'éléments 80's, de guitares et quelques expérimentations légères. Dans ce registre, il faut bien avouer que l'efficacité indéniable du premier album s'est en bonne partie envolée et que le groupe brasse désormais beaucoup de vent. "Hit Me Down Sonny" et "Hang It Up" sont des titres très moyens alors que "Guggenheim" et "One By One" sont tout simplement ratés.
A ce petit jeu, le duo s'en sort avec deux gros tubes qui surnagent, à savoir "Give It Back" (même si les deux dernières secondes sont ridicules) et "Soul Killing" qui s'avère être le morceau le plus étonnant et efficace du disque.
Pour le reste, le groupe tente quelques nouvelles choses, il s'adonne à la musique de stade avec "Silence", titre d'ouverture qui n'a malheureusement pas les moyens de ses ambitions, puis vire à 180° sur la fin avec des ballades pop pompées sur Avril Lavigne (sur "Day To Day", c'est flagrant).
"In Your Life", clôture l'album en laissant un gout plutôt amer à l'auditeur.

On dit souvent que pour un groupe, le second album est le virage le plus délicat à gérer.
Probablement mis sous pression par une maison de disque désireuse de surfer sur le succès de "We Started Nothing", dont la sortie commençait à dater, les Ting Tings semblent avoir eu de grosses difficultés à appréhender ce nouvel effort. Après avoir une première fois fait table rase de son travail, le groupe apparait tiraillé, ne sachant comment se renouveler sans perturber les fans (et le label) et en étant incapable de retrouver l'efficacité du premier disque.
S'il est probable qu'en voulant reproduire "We Started Nothing" le duo se serait planté, les tâtonnements évidents de ce nouvel effort ne jouent pas non plus en sa faveur. En voulant bouffer à tous les râteliers, le groupe tente beaucoup mais ne réussi pas grand-chose et pond un album sans grande cohérence.
Sans un sursaut d'orgueil sur un hypothétique prochain opus, on entendra probablement plus parler des Ting Tings.
On se contentera donc ici de deux tubes et quelques morceaux à écouter sans réel déplaisir, mais l'ensemble est insuffisant.


Correct   12/20
par Billyjoe


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
315 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused