The Ting Tings

Arras [Main Square Festival] - jeudi 02 juillet 2009

Si les stars incontestées de cette première journée du Main Square étaient bien sûr Coldplay, il y avait déjà du monde au taquet pour les trois premiers groupes qui servaient d'amuses-bouche. The Ting Tings, plutôt populaires chez nous, furent surement l'acte le plus divertissant avant l'arrivée de la bande à Chris Martin.

Il est 20h et le soleil frappe encore dur sur l'Artois (fait suffisamment rare pour être souligné !) quand Jules De Martino, dont la fonction principale est batteur, débarque seul sur scène. Il porte ses habituelles lunettes de soleil et vient se placer derrière un clavier puis reste immobile un moment, probablement les yeux fermés. Le bonhomme prend finalement une profonde inspiration et entame l'intro de "We Walk", largement rallongée pour l'occasion.
Il rejoint ensuite ses fûts alors que Katie White, la chanteuse guitariste débarque à son tour. La miss, mélange d'Avril Lavigne et de Lââm, déclenche de suite quelques commentaires salaces de certains mecs du public.
Il n'empêche que tout le monde se met bien vite à remuer la tête. La musique des Ting Tings est rythmée, accrocheuse et a cette espèce de fraîcheur qui fait qu'il est difficile de faire la gueule bien longtemps.
"Great DJ" est excellente et garde la foule motivée. Certes "Fruit Machine" fait retomber un peu le soufflet mais ça repart de plus belle avec le tonitruant "Keep Your Head".
Le groupe n'étant composé que de deux membres, certains instruments sont samplés mais le duo occupe tout de même bien la scène et s'adapte selon les circonstances. Ainsi sur la joyeuse ballade "Traffic Light", Jules de Martino troque ses fûts pour une guitare acoustique et un pied de Charleston pendant que le public balance les bras au rythme de la chanson.
Katie White, peu loquace jusque là, va ensuite chercher une feuille quelque part dans le fond de la scène et revient au micro. Apparemment quelqu'un lui a préparé un petit texte et elle commence donc à nous baragouiner que son français est "merdique" mais qu'on s'en fout, qu'on est pas là pour parler et qu'ils vont nous faire "danser comme des oufs". Le single "Shut Up And Let Me Go" enchaîne, et effectivement, ça groove bien comme il faut !
Le fort sympathique et entêtant "Be The One" suit avant de laisser place à "We Started Nothing" qui clôt l'album du même nom. Le titre est plus long que les autres mais peine davantage à convaincre que l'avalanche de tubes qui l'a précédé.
Le souci pour les Ting Tings, c'est qu'ils n'ont actuellement qu'un disque et que celui-ci dure à peine 40 minutes. Pourtant l'organisation leur a attribué un set de plus d'une heure, il faut donc trouver un peu de quoi combler. Le batteur se rend donc derrière une sorte de mini-clavier et commence à mixer un medley de tubes des 80's qui fait son petit effet sur la foule.
Trêve de plaisanterie, la fin du set se profile avec "Impacilla Carpisung" et surtout "That's Not My Name", single qui a permis au groupe de se faire connaitre et qui vient conclure logiquement le show. Le duo, tout sourire, salue un bon moment le public avec de quitter les lieux avec le sentiment d'avoir fait le travail.

The Ting Tings est un groupe sympathique qui vaut surtout le coup d'être vu sur un festival d'été. Ce n'est pas du Pink Floyd mais qu'importe, on s'amuse bien et la musique sert à cela aussi. Certes cette prestation du Main Square fut un peu irrégulière et a eu tendance à s'étirer un peu trop en longueur, mais au final, ces jeunes gens ont comblé leurs fans et se sont attirés la sympathie de ceux qui ne les connaissaient pas. Contrat rempli donc !


Sympa   14/20
par Billyjoe


  Setlist :

We Walk
Great DJ
Fruit Machine
Keep Your Head
Traffic Light
Shut Up And Let Me Go
Be The One
We Started Nothing
80's sample Medley (Walk this Way/Under Pressure/Ghost Busters Theme)
Impacilla Carpisung
That's Not My Name


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
311 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?