Jacques Higelin

Caviar Pour Les Autres...

Caviar Pour Les Autres...

 Label :     EMI 
 Sortie :    1979 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Champagne Pour Tout Le Monde et Caviar Pour Les Autres. Deux albums simples de musique ou un double de musique? Pas si simple. Les deux étant réédités la plupart du temps séparément nous ne nous intéresseront qu'à la seconde partie.

Higelin c'est un artiste engagé et enragé, un poète surréaliste aux ballades belles et graves. Bête de scène avant tout, les plus jeunes ont pu l'admirer à des récentes Victoires de la musique où son énergie surpassait toutes les autres prestations du soir. 70 balais toujours présent, à 30 ans c'était encore supérieur. Cet album est incontestablement un grand cru (de champagne). Un grand cru de rock brut dont il s'éloignera par la suite. Ballade rock avec beaucoup d'humour sur "Mama Nouvelle-Orleans", rock musclé limité hard rock sur "Trois Tonnes De Tnt". Un de mes morceaux préférés de Higelin et même un des titres rock toute catégorie confondues préférés. Mais l'homme est aussi un sensible et nous offre de biens belles ballades calmes avec le déchirant" Je Ne Peux Plus Dire Je T'aime". 10 titres. Une démonstration d'écriture rock francophone ou l'imagination débordante d'un rocker se retrouve graver sur fond de rock'n'roll.

A voir sur scène avant qu'il aille sucrer les fraises avec les macchabées du Père Lachaise. En attendant on espère toujours la suite Jambon Beurre Pour Personne.


Très bon   16/20
par Chaurionde


 Moyenne 17.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 01 juin 2012 à 15 h 52

Suite à quelques expérimentations avec notamment Brigitte Fontaine, Jacques Higelin alla s'acheter un manteau en cuir aux puces de Saint Ouen et décida de faire du rock, du vrai (et ça allait chier). Sauf que le Monsieur, avec sa voix éraillée et sa furie joviale, fut bien au dessus de la masse des rockeurs ordinaires... En 1979, il s'enfermait avec son complice Laurent Thibault pour accoucher d'un double album (double album ?) bigarré et chatoyant: Champagne pour tout le monde... Caviar pour les autres. Tout un programme ont du se dire cyniquement les amateurs de rock sérieux... Et malgré les éclairs de génie qui parsèment la très baroque première partie, j'ai choisi de m'intéresser à la seconde, plus rock, et à mon sens encore plus aboutie.
Deuxième partie durant laquelle Jacquot, hilare, aura snobé l'auditeur lambda en lui indiquant qu'il allait bientôt s'écraser sur l'aéroport de Nouvelle Orléans. Il l'aura aussi asséné de guitares saturées porteuses de "Trois Tonnes De TNT" (putain fallait que ça pète). Comme pour se reposer ensuite il fallait qu'il livre deux des plus beaux morceaux de la chanson française. Un clinique "Ci gît Une Star" à la mélodie langoureuse et imparable. Et puis, ça nous trottait depuis longtemps dans la tête, on aurait voulu l'écrire nous même, Jacquot l'a fait: une chanson toute simple, sincère, sur la résignation amoureuse et qui s'appellerait tout connement "Je Ne Peux Plus Dire Je T'aime". Entre ces trêves au milieu du délire, on aura été scotché par la qualité du phrasé anarchiste d'Higelin lorsqu'il a la rage en d'dans, plus punk tu meurs. Et puis des moments lumineux dans lesquels on entendra passer les trains "Entre Deux Gares", comme dans un petit film. On compatira aussi pour "L'alcolo Qu'a Sa Nana Dans La Peau" avant de se languir d'un dimanche après midi pluvieux.
Jacquot avait bien fait de s'acheter un manteau en cuir.
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
253 invités et 2 membres
Pab
Happy friday
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques