Dead Kennedys

Fresh Fruit For Rotting Vegetables

Fresh Fruit For Rotting Vegetables

 Label :     Cleopatra 
 Sortie :    septembre 1980 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Attention, ce disque est une tuerie!! Les Dead Kennedys viennent de San Francisco et quand sort cet album (le premier) "Fresh Fruit...", ils inventent le hardcore-punk américain. Les Pistols avaient écrit "Holidays In The Sun", les Dead K, eux, créent "Holiday In Cambodia: "It's a holiday in Cambodia / It's though, kid, but it's life / It's a holiday in Cambodia / Don't forget to pack a wife". Bien sûr, certains détesteront la voix du chanteur Jello Biafra (qui se rapproche plus de la voix d'un aliéné que de la voix d'un crooner), mais le jeu de guitare de East Bay Ray est vraiment excellentissime. Dans cet album, (comme dans les suivants), les Dead K provoquent (mais jamais gratuitement), les Dead K dérangent ("Kill the Poor", "Drug Me" ou "I Kill Children"), mais également les Dead K dénoncent ("California Über Alles").
Les Dead Kennedys avaient avant tout un discours politique très fort, et ils s'attaquaient violemment à la police, aux militaires, au nucléaire, à la religion, à la société de consommation...
Bizaremment, les Dead K ont été aujourd'hui plus ou moins oubliés, notamment à cause d'un discours souvent mal compris. Cependant, il reste toujours cet album hargneux, puissant et sauvage: il n'est jamais trop tard...


Parfait   17/20
par X_Jpbowersock


 Moyenne 17.25/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 13 décembre 2003 à 16 h 31

Voulant en savoir un peu plus sur le punk, j'ai pris un peu par hasard cet album à la musithèque près de chez moi...Je ne vous cacherai pas que çà a été une sorte de révélation: le discours est flamboyant, la voix déjantée mais accessible, et que dire de la musique, si ce n'est qu'elle n'a pas pris une ride (ce qui est un petit événement quand on constate qu'il est sorti il y a plus de 20 ans, en pleine période sombre...)! La première moitié du disque est une merveille mélodique et d'efficacité rageuse. On retient surtout de la seconde les superbes California Uber Alles (qui envoie gras dans le protestataire) et le magique Holiday In Cambodia, finalement plus cold-wave que punk, et qui fait sacrément grincer des dents. A noter aussi la reprise amusante de Viva Las Vegas...En tout cas, certainement un groupe à (re)découvrir!
Très bon   16/20



Posté le 15 novembre 2005 à 13 h 56

Je ne suis pas spécialement un fan du mouvement musical punk. Honnêtement, je préfère de loin ce qui a inspiré le punk (Flamin' groovies, Velvet Underground...), ce qui a été inspiré par le punk (Post-Punk...) ou même les assimilés au mouvement punk (Les vrais-faux punks comme Patti Smith ou Television).

Mais il y a des exceptions notables comme les Clash et les Dead Kennedys de Jello Biafra - mais je ne connais que cet album en cours de chronique...

Fresh Fruit For Rotting Vegetables n'est pas un album parfait mais contient des véritables hymnes punks comme "Holiday in Cambodia" - sommet de l'album pour le son surprenant et l'humour noir sur le sanguinaire dictateur et chef des khmers rouges, Polt-polt - et "California Uber Alles".

Cette dernière chanson - datant de 1979! - est le symbôle même de la force du groupe. En effet, Jello s'attaquait ici à Ronald Reagan. La référence au Deutschland Uber Alles - en fait, les paroles de l'hymne allemand jusqu'en 1945 - montre que Jello avait bien cerné la puissance et l'ambition de Reagan - magner les foules, séduire les religieux et les possédants.
California Uber Alles est la fin d'une paranthèse, celle de la Californie utopiste - le début de la parenthèse étant symbolisé par le California Dreamin" des the Mama's and the Papa's...-. Rarement un groupe de punk n'a aussi bien réussi à méler son sens politique à sa musique.

Bien entendu, il y a d'autres morceaux intéressants sur cet album qui justifient son achat. Je ne citerai que "Kill the Poor" et "Viva las Vegas"...Cependant, ils n'ont pas la même envergure que "California Uber" Alles ou "Holiday in Cambodia".

Je conseille vivement l'achat de petit bijou et si je connaissais mieux le punk californien, je dirais que les Dead Kennedys en sont les meilleurs représentant avec le groupe X (Los Angeles).
Parfait   17/20



Posté le 13 février 2007 à 21 h 17

Il y a des albums comme ça, réalisés dans l'urgence, mais à l'impact dévastateur. C'est le cas de Fresh Fruits For Rotting Vegetables, le premier album des Dead Kennedys, véritable manifeste de revendications que le groupe californien va avancer tout au long de sa carrière. Il s'agit, pour beaucoup, du tout premier album de punk hardcore. Une chose est sûre : avec les Dead Kennedys, jamais le punk n'aura été aussi malsain.

Et dès le commencement de cette bombe, la voix de Jello Biafra retentit dans nos têtes pour nous mettre en garde : Fresh Fruits For Rotting Vegetables est un album décalé, évidemment très axé sur l'humour noir, mais pas seulement. Des titres aussi évocateurs que "Forward To Death", "Drug Me", "Chemical Warfare", "Ill In The Head", "Holiday In Cambodia", confirment bien que l'on n'a pas affaire à un groupe de punk comme les autres. Au fil de l'album, les refrains et les couplets s'enchaînent très rapidement, à coups de guitares tranchantes et de rythmiques punk hardcore savamment accompagnées par la basse jazzy de "Klaus Fluoride". Mais surtout, il y a la voix ! Cette voix de possédé du démon Biafra, nouvelle incarnation du Malin pour l'Amérique de l'époque. Car il est clair que tout semble fait pour choquer les enfants puritains de l'Oncle Sam dans ce chef-d'oeuvre, que ce soit dans l'agressivité de la musique, dans la peur inspirée par les revendications du groupe, ou par l'humour macabre qui transpire tout au long des 14 morceaux de l'album.
En effet, imaginez un peu l'impact qu'ont pu avoir sur les bonnes consciences des titres comme "Kill The Poor" (Tuer les pauvres), "California Über Alles" (référence au Deutschland Über Alles nazi) ou "I Kill Children". Sans oublier bien sûr la reprise du "Viva Las Vegas" d'Elvis Presley en guise de clôture ! Avec Fresh Fruits For Rotting Vegetables, les Dead Kennedys réussissent à merveille à terrifier l'Amérique bien-pensante, à travers des références nauséabondes et extrèmement malsaines.

Cet album est sans conteste un des meilleurs brulôts de l'histoire du punk-rock, à ranger aux côtés de Nevermind The Bollocks. Fresh Fruits For Rotting Vegetables va même plus loin ; grâce à cette oeuvre, les Dead Kennedys dépassent les limites jusqu'alors imposées par les groupes de punk déjà cultes, et restent à ce jour l'une des formations les plus malsaines et les plus corrosives de tous les temps : plus violents que les Sex Pistols, plus décalés que les Ramones et plus revendicateurs que The Clash, les Dead Kennedys exposent dans cet album leur haine de l'impérialisme yankee, de la politique du parti républicain (Reagan n'était pas loin, et déjà...), du capitalisme, des lobotomies et de la guerre perpétrées par leur pays.
Fresh Fruits For Rotting Vegetables est donc un pur concentré de haine, de dégoût, de hargne, de malséance et d'humour noir extrèmement décalé, qui figure parmi les chefs-d'oeuvre incontestés du punk : la preuve, "Holiday In Cambodia", un des meilleurs hymnes punk de l'histoire (avec son intro divinement dérangeante, presque batcave), sur lequel Jello Biafra n'hésite pas à scander le nom de Pol Pot pour vomir sa rage et choquer de la meilleure façon qui soit. Tout simplement inoubliable.
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
247 invités et 1 membre :
Onsefoutdenous
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?