Turner Cody

Buds Of May

Buds Of May

 Label :     Digitalis 
 Sortie :    lundi 24 septembre 2007 
 Format :  Album / CD   

On ne parle pas assez de Turner Cody. Alors dans l'indifférence générale, je vais encore en dire du bien. En vous parlant rapidement de "Buds of May", l'un des huit albums enregistrés par le barde de Brooklyn, et édité en 2007. En espérant qu'un jour, on pourra le trouver en France.

Douze chansons douces dans une veine folk/country jamais poussive, toujours authentique. Les influences de Dylan (pour la voix et les mélodies) et Jonathan Richman (pour les textes aussi poétiques qu'absurdes) se mêlent toujours aussi bien et une production minimale finit de rendre le tout savoureux. De l'inaugural "Break For Boar" à la somptueuse ballade "When The Sands Are Beds Again" en passant par "Ray", ma favorite, Turner Cody joue les lonesome cowboy dans votre salon, son chapeau et son air paumé inclus.

Buds Of May est un nouveau délice servi à la sauce country par le plus attachant des troubadours. Laissez lui une chance de vous séduire, il pourrait devenir votre meilleur ami, et vous n'aurez plus qu'à aller boire quelques bières avec lui, en compagnie de Jeffrey Lewis et d'Adam Green !


Parfait   17/20
par Dylanesque


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
140 invités et 1 membre :
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead