Robert Wyatt

Comicopera

Comicopera

 Label :     Domino 
 Sortie :    lundi 08 octobre 2007 
 Format :  Album / CD   

J'imagine le quinquagénaire qui dans sa jeunesse est tombé sur Soft Machine ou Rock Bottom et a découvert Robert Wyatt. Je l'imagine rêver avec "Sea Song" et autres "Moon In June" ; il vieillit mais reste toujours stupéfié par la poésie de cet artiste si simple... Je l'imagine trouvant Comicopera ce lundi 8 Octobe 2007, le mettre dans le lecteur CD de sa voiture pour aller au boulot. Tout d'un coup, il s'arrête, ébahi ....
L'acte I, "Lost In Noise" vient de démarrer et déjà l'émotion est là : juste, sincère. Parfois mélancolique ("Stay Tuned"), parfois romantique ("You You"), on reconnaît le Wyatt des grands jours, sans fard, aussi amoureux de la belle musique que de son "Alifie"...

L'acte II, plus atmosphérique et étrange l'emmène tour à tour dans un bel endroit, dans un square ou au milieu d'une magnifique guerre. Et puis il y a "Out Of The Blue", electro cuivré touchant qui vous ramène des émotions enfouies , indiscrètes, impudiques car trop sincères. Le troisième Acte, en espagnol, fait rêver surtout par la beauté de la langue et la simplicité des mélodies...
L'album se clôt sur une reprise de "Hasta Siempre Comandante", hymne au Che, dans la meilleure version qu'il m'ait été donné d'entendre : drôle, entraînante, engagée, sans la mièvrerie de la reprise pop ridicule...

Avec Comicopera, notre quinquagénaire est redevenu pour une petite heure un ado échevelé, un Rimbaud en puissance, un poète fou... Il se dit qu'il a de la chance de vivre à l'époque de Robert Wyatt, car chacun de ses nouveaux albums est un cadeau inestimable.


Excellent !   18/20
par Sytizen


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
189 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :