Efterklang

Tripper

Tripper

 Label :     Rumraket 
 Sortie :    lundi 25 octobre 2004 
 Format :  Album / CD   

Après Springer sorti en petite quantité sur leur propre label, Efterklang signe enfin sur un label plus conséquent, l'occasion d'émerger de leur île danoise où ils étaient isolés jusqu'à présent. Tripper est l'embryon d'une musique monochrome qui résulte d'un croisement en post rock spinal et electronica médullaire, conception tout juste opéré lors du précédent EP. Son développement débute tout juste. Il est long mais rayonnant. Le groupe a fui l'ombre que faisaient planer les beats omniprésents ("Step Aside") pour se terrer un peu plus loin dans la pénombre. Le pigment de leurs airs reste donc noir mais le quintet a dépassé l'état statique ambient et prend les devants. Il apprivoise la lumière, coupe leur atmosphère intense par des plages electro métamorphosées qui représentent désormais une alternative à leur rock abyssal et vertigineux. Car Tripper certes vous fait voyager dans le blizzard le plus complet mais vous arrache surtout les tripes notamment lorsque des violons font pleuvoir leurs cordes sur votre petite personne (le recueilli "Doppelganger" comme issu de l'esprit d'Efrim) ou qu'une trompette vous transperce l'âme ("Prey & Predator", "Tortuous Track"). Deux nouveaux atouts redoutables qui ne manquent jamais leurs incursions pour vous éblouir bien que vous plaisiez dans l'obscurité. L'expérience tient alors de l'alchimie, celle qui consiste à enfanter et maintenir une puissance à la fois organique et numérique presque virtuelle. Son pouvoir se décuplera d'ailleurs sur les deux derniers titres, véritables incantations ensorcelantes de par leur tranquillité qui parvient néanmoins à embraser notre for intérieur. Un disque qui donne envie d'être pécheur rien que pour se repentir sous ses voûtes paisibles et fabuleuses.


Excellent !   18/20
par TiComo La Fuera


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
221 invités et 1 membre :
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques