The Creatures

Zulu

Zulu

 Label :     Sioux 
 Sortie :    juillet 1999 
 Format :  Live / CD   

Zulu est un live de The Creatures enregistré lors de la tournée américaine du groupe en 1998, donc après la sortie de la compilation regroupant le premier EP et le premier album (1997) et avant le troisième album, Anima Animus (1998).
Il est excessivement difficile à trouver, car il n'était en vente que sur le site officiel (maintenant supprimé) du groupe, en nombre limité.
Le line up ne se compose pas seulement du duo-couple Siouxsie Sioux (chant, percussion, "vixen loops") et Budgie (batterie, guitare acoustique) mais aussi de Mark Deffenbaugh (basse, guitare), qui jouera plus tard avec John Cale, de Susan Stenger (basse, drone), ex-chanteuse et bassiste du groupe new-yorkais Band Of Susans, d'une section de cuivres, "The Zulu Horn Section", Terry Edwards (saxophone), collaborateur de PJ Harvey, Lydia Lunch, Lush, Tindersticks, Nick Cave, The Jesus And Mary Chain ou Tom Waits, et qui jouera sur le premier album solo de Siouxsie (2007), Dave Woodehead (trompette), Mike Kearsey (trombone), et de choristes, "The Vampirettes", Sheena Showgirl et Teddy Bear.
A cette époque, The Creatures, à l'origine projet parallèle de Siouxsie Sioux et Budgie de Siouxsie And The Banshees, était devenu leur unique groupe, puisque ces derniers se sont séparés en 1995.
Que trouve-t-on sur ce live ?
Surtout des morceaux qui figureront sur Anima Animus ("Turn It On", "Take Mine", "I Was Me",...).
Egalement, un incontournable de la discographie de The Creatures, joué à chacun de leurs concerts, "Miss The Girl" (1983), le single très jazzy "Right Now" (1983), qui est une reprise (j'en ignore malheureusement l'auteur), le morceau "Guillotine" (rebaptisé "Eraser Cut"), évoquant la décapitation de Marie-Antoinette, présent sur le EP Eraser Cut, qui venait de sortir.
On y trouve aussi l'enchaînement de trois morceaux, les très jazz "The Vamp" et "Witchcraft" (je ne sais pas d'où ils sortent, ce sont probablement des reprises), et le single "Standing There" (1989).
Enfin, deux faces B de singles de Siouxsie And The Banshees, "Tattoo", titre précurseur du trip-hop (il est d'ailleurs repris par Tricky en 1996) pour "Dear Prudence" (1983), et "B-Side Ourselves" pour "O Baby" (1995), ainsi qu'une reprise d'Iggy Pop, "The Passenger", qui figurait sur Through The Looking Glass, album de covers de Siouxsie And The Banshees (1987).
L'interprétation est impeccable, à la fois solide, spontanée et émouvante. C'est la seule tournée de The Creatures où le groupe joue dans cette configuration particulière, avec notamment des cuivres. La présence de deux basses sur certains morceaux leur donne une assise et une puissance peu communes. Mais les deux pièces maîtresses de cet édifice sont bien entendu la voix inimitable de la chanteuse et le jeu unique de son batteur de mari.
Si on ajoute à ça des morceaux rares ou inédits, on comprend vite que ce live est une aubaine pour les amateurs du groupe.
Cet objet de collection est assorti de cartes postales et timbres représentant des photos du groupe, ainsi que de badges.


Très bon   16/20
par Gaylord


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
322 invités et 1 membre :
Pumpkin Ben
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus