The Creatures

Boomerang

Boomerang

 Label :     Polydor 
 Sortie :    mercredi 22 novembre 1989 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Après Feast (1983), les Creatures, projet parallèle de Siouxsie (chant) et de son mari Budgie (batterie), en vacances des Banshees, reviennent avec un nouvel album. Boomerang a été enregistré en Andalousie, et l'influence de l'Espagne se fait quelque peu sentir. Le couple aime décidément les destinations ensoleillées et exotiques, car le précédent album avait été enregistré à Hawaï, et cela leur réussit très bien.
Alors que Feast, bien qu'excellent, avait tendance à sonner comme du Siouxsie And The Banshees sans basse et sans guitare, Boomerang s'en distingue par ses ambiances incroyablement riches et variées. Les Creatures déclinent sur cet album toutes les confrontations possibles entre la mélancolie propre à la cold wave et la gaieté des musiques tropicales, sans jamais tomber dans le ridicule. La batterie et les percussions du génial Budgie s'enrichissent de divers instruments, notamment des cuivres, du synthé ou de l'harmonica.
Si certains morceaux sont assez faibles ("Pity", "Willow"), beaucoup sont formidables, comme les singles festifs "Standing There" et "Fury Eyes", ou "Killing Time" (repris par Jeff Buckley), "Venus Sands" (qui fait écho au "Venus In Furs" du Velvet) et, surtout "Pluto Drive", morceau très froid par rapport au reste de l'album.
Un album incroyable, même s'il est moins bon que Feast (que l'on trouve sur le CD A Bestiary Of ), que j'ai boudé injustement à sa sortie tant ses sonorités sont inattendues, mais que j'ai appris à apprécier avec le temps. Un album qui ne vous décevra pas.


Parfait   17/20
par Gaylord


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
126 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?