Elf Power

A Dream In Sound

A Dream In Sound

 Label :     Elephant 6 
 Sortie :    mardi 11 mai 1999 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Allez comprendre pourquoi ce groupe n'est pas plus connu. Déjà pas mal d'albums mais citer leur nom revient à citer une formation qui viendrait juste de débuter, chercherait des distributeurs et n'afficherait que le nombre pathétique de deux amis sur son profil MySpace. C'est donc un scandale.
Surtout lorsqu'on juge la qualité de cet album, probablement leur plus réussi. Sans doute est-ce le fait que le groupe vient d'Athens, ville déjà bien fourni en artistes talentueux (Of Montréal, Neutral Milk Hotel), tous issu du label Elephant 6, dont le catalogue commence à devenir culte, qui explique que les critiques stigmatisent à chaque fois le décalage entre leur reconnaissance et la valeur de leur écriture.
Mais passer à côté de cette pop étrange et bucolique, fleurant bon l'esprit folk par moment, serait une erreur. Pourtant combien de fois a-t-on composé des chansons à base de guitares sèches ? Sauf qu'ici, la voix douce et légèrement planante rend service aux mélodies. Et en arrière fond, un rythme boisé, des doublages de voix, des incursions féminines, des violons, rendent le tout attachant. Alternant ballade folk et morceau plus relevé, Elf Power distille une folie toute modeste, baignant dans un arrangement enfantin. Suffisamment varié pour être agréable, l'album voit aussi Kevin Barnes de Of Montreal, et Jeff Mangum de Neutral Milk Hotel mettrent leur grain de sel. Le traitement bénéficie d'un son chaleureux, grâce à la patte de Dave Fridmann, producteur sur ce coup.
Mettre la main sur A Dream In Sound se révèle être une gageure payante, une façon comme une autre de rentrer dans l'univers bariolé de cette scène de Georgie, un peu timbrée, mais tellement tendre.


Sympa   14/20
par Vic


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
290 invités et 1 membre :
Blackcondorguy
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...