Songs : Ohia

The Magnolia Electric Co

The Magnolia Electric Co

 Label :     Secretly Canadian 
 Sortie :    mardi 04 mars 2003 
 Format :  Album / CD   

Jason Molina est un personnage vraiment étonnant. Etonnant par sa personnalité et par le ton prononcé et original que diffuse sa musique, toujours aussi sobre et humble, toujours aussi élégante et envoûtante...
Et pourtant, en s'intéressant un peu au passé de ce gars là, on réalise qu'il revient vraiment de loin. Car rien ne laissait présager un grand avenir pour ce bonhomme doté à la base d'une simple formation de bassiste au service d'illustres groupes de heavy metal d'Ohio.

Comment cet artiste a pu créer un tel monde autour de lui ? Comment a t-il pu se démarquer si vite, si bien ? Ce disque est à lui seul une réponse à ce genre de questions. Car il dévoile le Molina dans tout son génie, dans toute sa splendeur. L'album de la maturité diront certains, car préservé de l'obscurité et du pessimisme des précédents disques, mais également l'opus le plus varié, et d'une certaine manière, le plus osé. Quelle témérité et quelle audace que de proposer si soudainement un disque mélangeant country, rock, alt-post-rock, folk, et diverses balades, quand on s'est antérieurement distingué comme précurseur d'une vague de mélancolie et de névrose.
Quoiqu'il arrive, Molina reste ici maître de ses émotions et de son inspiration. En effet, il ne demeure pas moins habile ni touchant vêtu de ce nouveau costume, et partage ses émois avec toujours autant d'aisance et de grâce, sur des thèmes et des humeurs aussi inaccoutumées que variées. Il restera probablement assez difficile de médire de ce disque qui, du tout premier riff très novateur de "Farewell Transmission" au dernier soupir du nostalgique "Hold On Magnolia", tient en haleine et dégage singularité et caractère comme aucune autre formation, comme aucun autre artiste. Là réside toute la magie de ce projet solo : avoir eu le génie et l'hardiesse de s'être donné la peine de présenter une signature inimitable.

Dès lors, peu importe le fait que vous connaissiez déjà Songs: Ohia ou pas. Ce disque sera d'une part, pour les initiés, l'occasion de redécouvrir cet artiste talentueux, sous un angle un peu différent, et d'autre part, pour les autres, une introduction idéale au monde magique de ce magicien de Molina.
Et si vous ne vous sentez concerné par aucun de ces deux cas de figure, alors vous avez simplement tort.


Excellent !   18/20
par TheWayYouSmiled


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
345 invités et 2 membres
GBV_GBV
X_Lok
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused