Jesu

Lifeline

Lifeline

 Label :     Hydra Head 
 Sortie :    lundi 08 octobre 2007 
 Format :  Maxi / CD  Vinyle   

Monsieur Broadrick, nous sommes désolés, mais on commence à le saisir votre petit manège là ! Voyez-vous : un deuxième album (le très réussi Conqueror) paru début 2007, accompagné de l'EP Sunrise / Sundown, auxquels suivent la parution en nombre limité d'anciennes démos retravaillées (Pale Sketches) ainsi qu'un split avec Eluvium (limité aussi), et aujourd'hui ce nouvel EP... Vous ne trouvez pas que ça sent le coup de la multiplication des pains à la sauce discographique tout ça ?

Heureusement, pour le commun des intoxiqués à ‘ambient-shoegaze-metal' de Jesu, cette prolifération de sorties ne se fait pas au détriment de la qualité. Car une fois le bouton "play" pressé, vous voici en effet pris en otage par l'ambiance délicieusement éthérée des quatre offrandes en présence. Du pur Broadrick-style dans son jus messieurs dames, stratosphérique et rêveur à souhait ! Une nouvelle fois, la science de la ritournelle satellisée sur orbite est poussée à son paroxysme, celle qui fait que toute une journée durant, la ligne de chant de "Lifeline" vient squatter votre cerveau, façon 'bande originale de ta vie' ! "You Wear Their Masks", autre exemple, et ce n'est pas la première fois qu'on nous fait le coup : une basse grumeleuse, ces nappes de guitares denses qui propulsent la voix lancinante de Justin dans les airs, ces bricolages pertinents au laptop... On ne peut que s'agenouiller devant cette ambivalence entre lourdeur rythmique et légèreté mélodique, qui semble fonctionner ici mieux que jamais, tant le disque se révèle être encore plus limpide et lumineux que ce à quoi on avait été habitués. A croire que Broadrick a définitivement trouvé le bon filon, le bon sillon pop dans lequel il a eu la clairvoyance d'aller creuser. Et de s'éloigner par la même occasion des débuts autrement plus métal de son projet tout en conservant intact son sens de la mélancolie si moderne et personnel.

Histoire d'apporter un peu de fraîcheur, le voici également qui varie les plaisirs, puisque la chanteuse Jarboe (ex-Swans) a été invitée à collaborer, faisant naître le moment fort du disque : "Storm Comin' On". Une sorte d'alliage indie-pop-indus surprenant, tant le dynamisme inédit et la féminité qui s'en dégagent donnent le frisson. Une bonne surprise donc, qu'on espère ne pas être la dernière de la part du visionnaire au patronyme divin...


Très bon   16/20
par Head


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
79 invités et 1 membre :
EmixaM
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques