The Mission

Masque

Masque

 Label :     Vertigo 
 Sortie :    janvier 1992 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Après le départ de son génial guitariste Simon Hinkler au cours de la tournée Carved In Sand (1990), The Mission se retrouve amputé d'une de ses têtes pensantes.
Masque aurait dû être un album solo de Wayne Hussey (chant-guitare), et cela se ressent. Cet album constitue un tournant dans l'histoire du groupe, et même le début d'une descente aux Enfers... En effet, cet album est une véritable déception, Hussey a voulu se démarquer de ses productions précédentes (on l'accusait de se répéter), explorer de nouveaux horizons, se renouveler en profondeur, mais le résultat est un échec.
Le problème de cet album, ce n'est pas les compositions en elles mêmes, qui sont souvent plutôt bonnes, voire très bonnes, mais les arrangements, la production et l'instrumentation. Exit les superbes guitares, qui laissent la place à des synthés et des rythmiques presque dance.
Sur "Never Again", la mélodie est très bonne, mais les arrangements sont ignobles. Le morceau commence très bien avec une belle partie de guitare acoustique, ensuite arrivent les synthès et la rythmique dance...
"Shades Of Green (Part II)" est un morceau très faible, indigne de The Mission.
"Even You May Shine" est à peine meilleur, malgré sa facture assez missionnesque.
"Trail Of Scarlet" n'est que de la pop de base sans grand intérêt.
"Spider And The Fly" est un morceau beaucoup plus intéressant, d'une grande intensité dramatique, qui rappelle ce que The Mission était capable d'accomplir du temps de sa splendeur, malgré la présence d'un saxo assez déplacé.
"She Conjure Me Wing" est assez jazzy, et il est évident que le groupe ne maîtrise pas ce genre...
Sur "Sticks And Stones", les arrangements de cordes orientales (auxquels s'ajoutent un sitar) de Jaz Coleman (Killing Joke) rendent le morceau assez intéressant.
"Like A Child Again" est une belle chanson, très mélodique et entraînante, avec un beau violon et une magnifique guitare.
"Who Will Love Me Tomorrow ?" est un morceau un peu trop pop, de facture assez sixties, pas désagréable mais pas transcendant non plus.
"You Make Me Breathe" est d'une platitude affligeante et sonne très FM.
"From One Jesus To Another" est beaucoup plus grave et intense, annonçant l'album Blue. Pas mal.
"Until There's Another Sunrise", avec son saxo hideux et sa mélodie sirupeuse, n'offre aucun intérêt.
Bref, un album extrêmement décevant, de pop dansante, qui se situe très loin derrière les quatre premiers albums de The Mission. Une exception dans la discographie du groupe, car les albums suivants seront bien meilleurs, sans égaler toutefois ce qu'ils faisaient dans la seconde moitié des années 80.


Pas terrible   9/20
par Gaylord


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
316 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :