Wire

Live At The Roxy / Live At The CBGB Theatre

Live At The Roxy / Live At The CBGB Theatre

 Label :     Pink Flag 
 Sortie :    lundi 13 novembre 2006 
 Format :  Live / CD   

D'abord et avant toutes choses, il faut le savoir, la musique de Wire est unique. Leur son punk futuriste, à la fois puissant et accessible, brut et intelligent, est d'une modernité, d'une beauté sans équivalent. Il suffit d'ailleurs de s'écouter leurs trois premiers albums pour s'en convaincre. Et c'est très certainement sur scène que le groupe prend toute son ampleur. D'où ce double album live...

Le premier CD est un double concert (deux fois le même en fait...) époque Pink Flag. Les Wire sont alors à leurs débuts, des punks proposant un art urgent, dépouillé à l'extrême. Ces quatre garçons (Newman, Lewis, Gilbert et Gotobed) jouent leurs titres de manières lourdes mais néanmoins vives. Les différentes chansons filent à toute allure, deux seulement dépassent les deux minutes. Ces chansons, parlons en... elles sont minimalistes certes, mais n'oublient jamais d'être parfaitement construites. Ce qui les rend toujours efficaces et souvent imparables. "Strange", "Lowdown", "12XU" et les autres sont des modèles du genre. Si tant soi peu qu'on puisse réduire le groupe à une simple étiquette punk... Il est en tous cas impossible d'être indifférent à tant de caractère. D'autant plus que, déjà, ils ne sonnent comme personne...

La suite devient mythique. Sur le second CD est présent la première représentation live de Wire au Etats-Unis, au légendaire CBGB de New York. Un an s'est passé depuis leurs concerts au Roxy (ceux du premier CD). Leur musique a pris une nouvelle orientation. Autrefois urgente et sans concession, elle mûrit dans de nouveaux horizons, plus ambiants et atmosphériques, sans toutefois totalement renier le récent passé punk. Preuve en est la setlist du concert composé de morceau issue et de Pink Flag et de Chairs Missing. C'est une représentation énorme que livre le groupe. Ils ont clairement franchis un pas. Plus théâtrale que jamais, ils livrent là une prestation incroyable de leur oeuvre sur la scène New Yorkaise, devant très certainement des spectateurs (plus habitués aux Dead Boys et autres Ramones...) médusés par tant de folie. Wire enchaîne des trésors tels "Reuteurs", "Another The Letter", "Marooned" ou encore "I Am The Fly"... et ce avec une interprétation démentielle, qui prend pour conclusion un "Mercy" dantesque.

Ce double live est une bénédiction. Wire est un groupe passionnant au possible... et tellement impressionnant sur scène. Leur musique, minimaliste à plus d'un titre, mérite la reconnaissance.
Elle a déjà la mienne...


Intemporel ! ! !   20/20
par Gary Appleseed


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
218 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?